• Tag participe passé

    Résultats pour la recherche du tag participe passé :
  • ...  Ce que j'en pense Un sérieux recadrage s'impose, en effet. Car enfin, confondre ainsi participe passé et infinitif, voilà qui ne va pas aider Laurent Wauquiez à nous faire croire qu'avec lui « le français reste le français »... Il suffisait pourtant à notre journaliste,...

    Lire la suite...

  • ...l'air d'être une coquille ( converser au lieu de conserver  ?) pour nous intéresser à l'accord du participe passé du verbe jurer . Est-il besoin de rappeler que ce dernier se construit d'ordinaire avec un complément d'objet direct de chose et un complément d'objet indirect (dit second) de...

    Lire la suite...

  • ...s'imaginer  possède plusieurs sens, qu'il convient de distinguer au moment d'accorder son participe passé.   S'imaginer  = « imaginer soi-même », d'où « se représenter soi-même en esprit, se voir en rêve ». Dans ce cas, le pronom personnel  se  (=  soi ) est complément...

    Lire la suite...

  • ...concitoyens ne sont plus à une contradiction près : les mêmes qui rechignent à accorder le participe passé avec son complément d'objet direct, fût-il dûment antéposé, s'empressent de le faire varier chaque fois que cela n'a pas lieu d'être. Faut-il rappeler ici que le participe...

    Lire la suite...

  • ...fin stylistique (poétique, en l'occurrence) du complément d'objet direct modifie-t-elle l'accord du participe passé ? Commençons par rappeler qu'en français moderne ledit complément d'objet direct, quand il est ainsi rejeté à bout de bras en tête de phrase pour être mis en relief, doit...

    Lire la suite...

  • ...« inclusive » pousse nos académicien.ne.s (!) à la faute  (*) . Dernière coquille en date : le non-accord de ce participe passé ( rédigé ) pourtant précédé d'un complément d'objet direct féminin ( que , mis pour  la vigoureuse mise en garde ). Avouez que ça la fiche mal, pour...

    Lire la suite...

  • ...fit forte de le mettre d'aplomb avant trois mois » ( L’Âme enchantée , 1924) et d'André Gide : « Les derniers venus qui prétendent m'aimer, se font forts de ne pas admirer Mallarmé » (Correspondance avec Valéry, 1898), mais « Dont elle se faisait fort de remporter l'assentiment »...

    Lire la suite...

  • ...Le fait est que l'explication avancée dans l'article du mois d'août a de quoi laisser le lecteur sur sa faim : le participe passé fait (qu'il soit employé avec avoir ou à la forme pronominale) est toujours invariable, nous dit-on, quand il est immédiatement suivi d'un infinitif. Soit... mais...

    Lire la suite...

  • ...certain, mais avouez tout de même que cela ne fait pas sérieux. Car enfin, je vous le demande, pourquoi le participe passé pu serait-il traité différemment dans les choses que j'ai pu dire et les choses que j'ai pu entendre  ? Renseignements pris auprès des barbouzes, tout porte à croire...

    Lire la suite...

  • ...d'objet direct placé après donné , qui reste donc invariable conformément à la règle d'accord du participe passé des verbes pronominaux. À qui ? à se , complément d'objet indirect (dit « second »), mis pour les Dijonnais . En d'autres termes, ils se sont donné la main doit s'analyser...

    Lire la suite...