• Une grande avancée

    « "Je laisse les commentateurs commentés, les diviseurs divisés. Nous, on avance", recadre le patron du parti [Les Républicains]. »
    (paru sur lejdd.fr, le 11 juin 2018)

     

      FlècheCe que j'en pense


    Un sérieux recadrage s'impose, en effet. Car enfin, confondre ainsi participe passé et infinitif, voilà qui ne va pas aider Laurent Wauquiez à nous faire croire qu'avec lui « le français reste le français »...

    Il suffisait pourtant à notre journaliste, l'astuce est bien connue, de recourir à un verbe du troisième groupe pour déjouer le piège de l'homophonie. Jugez-en plutôt : Je laisse les vendeurs vendre, les bâtisseurs bâtir et donc les commentateurs commenter, les diviseurs diviser.

    On plaidera bien sûr la distraction et surtout la précipitation, histoire de rassurer les correcteurs du bac à une semaine des épreuves anticipées de français. Il n'empêche, tout cela sent le recul à plein nez !

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Je laisse les commentateurs commenter, les diviseurs diviser.

     

    « Cela ne fait pas un pli !Allons enfants ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Juin à 09:51

    Là c'est plus le jdd qui est en tort et cela montre une fois de plus que les correcteurs de presse ne sont pas inutiles.

      • Mercredi 27 Juin à 17:16

        Nous sommes bien d'accord.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :