• Tag anglicisme

    Résultats pour la recherche du tag anglicisme :
  • « De confronter , je ne vois, à la vérité, que peu de chose à dire » écrivait Maurice Grevisse dans Problèmes de langage . Maurice Grevisse devait avoir beaucoup d'humour, tant on sait que les spécialistes de la langue ont du mal à s'accorder sur l'emploi dudit verbe. Confronter  −...

    Lire la suite...

  • ...tout de même, au risque de se faire encore taxer de "frilosité linguistique" que "je reviens vers vous" est un anglicisme de la plus belle eau ( I get back to you later ) qui prend indûment la place d'un simple "je vous réponds bientôt", par exemple. » Entendons-nous bien, ledit tour ne...

    Lire la suite...

  • ...être préféré » (Académie) ; « l'adjectif français digital ne devrait pas être confondu avec l'adjectif numérique , qui lui correspond à l'anglicisme digital  » (Lenoble-Pinson). Et n'espérez pas de la part de nos dictionnaires usuels, d'ordinaire si prompts à faire entendre leur...

    Lire la suite...

  • ...précéder cette acception de la marque d'usage « vieilli », plutôt que d'appeler à sa condamnation ? Parce qu'il s'agirait d'un anglicisme, pardi ! Telle est du moins l'intime conviction chez Robert : « II. (sens repris à l'anglais, mais conforme à l'étymologie et à la morphologie)...

    Lire la suite...

  • ...français mixte (lui-même emprunté du latin mixtus , participe passé adjectivé de miscere, « mêler, mélanger »). Pourquoi recourir à un anglicisme, je vous le demande, quand il suffit de deux lettres supplémentaires pour renouer avec nos racines françaises ? D'aucuns ne manqueront pas...

    Lire la suite...

  • « La première fenêtre personnalisable avec des inserts, pour changer de décor en un clips . » (publicité pour Art & Fenêtres , diffusée à la télévision en juin 2014)         Ce que j'en pense Girodet, grand spécialiste de la langue (pas des fenêtres), semblait pourtant...

    Lire la suite...

  • ...déclarations respectives de MM. Obama, Cameron et Hollande. Car, de toute évidence, nous avons affaire là à l'anglicisme consistant à traduire quel que soit le contexte evidence par évidence , au détriment de preuve, témoignage, marque . Bien sûr, rétorqueront certains, le TLFi cite parmi...

    Lire la suite...

  • ...dérivée du français-québécois principalement parlée à Montréal et image de l'identité québécoise ». Sous la plume de notre journaliste, tout cela fleure l'anglicisme à plein nez. Rappelez-moi : tacet , en latin, cela veut bien dire « on se tait » ?...   Ce qu'il conviendrait de...

    Lire la suite...

  • « Chaque année, lors du prix de l'Entrepreneur (...), plusieurs sociétés sélectionnées pour leur croissance et leur rentabilité demandent à ne pas être nominées » (en raison de la défiance de nos compatriotes vis-à-vis de la réussite et de l'argent). (Christine Kerdellant, dans...

    Lire la suite...

  • ...employé avec le sens de « s’occuper de, traiter ». Ainsi, adresser une question, un problème est un anglicisme sémantique (calque de to address an issue, a problem ), que l'on remplacera avantageusement par s'occuper de, traiter, s'attaquer à, aborder, étudier, se pencher sur, etc. Il...

    Lire la suite...