• Mise au point

    Mise au point

    « Pendant les fêtes, Isabelle Rio et son équipe vous donnent rendez-vous dans les musées de notre région, l’occasion d’un focus sur une œuvre remarquable. »
    (paru sur son francetvinfo.fr, le 21 décembre 2015) 

     

    FlècheCe que j'en pense


    « Focus n'est pas un mot français » lit-on çà et là sur la Toile. Voilà qui n'est pas exact, si l'on en croit le site Internet de l'Académie : « Le nom focus appartient au vocabulaire de l’optique depuis le XVIIe siècle. » De fait, le bougre − emprunté du latin focus (« feu », puis « foyer ») − a longtemps désigné le foyer d’une lentille ou d’un miroir : « toute la lumière du Soleil ou une autre plus grande se trouvait dans le focus d'un miroir » (Marin Mersenne, 1634), « Le focus de la première lentille » (Journal des voyages de Monsieur de Monconys, 1665), « Si l'on vouloit faire fondre quelque grosse quantité de métal, il faudroit beaucoup plus de temps, outre que l'action ne se fait que dans la grandeur du focus [d'un miroir] » (Journal des sçavans, de l'an 1666).

    C'est vraisemblablement sous l'influence de l'anglais to focus (« mettre au point ») que focus s'emploie également, depuis le XXe siècle, au sens de « système de mise au point d’un appareil photo » : un (appareil) autofocus. Mais voilà que la langue courante moderne tend à sortir notre substantif de ce cadre, au grand dam de l'Académie : « On évitera d’étendre ses sens au-delà de son domaine d’origine et de l’employer figurément pour désigner, de manière un peu vague, un gros plan ou un centre d’intérêt. » Est-il besoin de préciser que Robert (mais pas Larousse, à ma connaissance) n'a pas hésité à accueillir cette extension de sens dans ses colonnes ? Et pourtant... l'esprit un tantinet faux-cul que je suis vous confirmera qu'entre faire un focus et faire un gros plan ou mettre l'accent (sur tel sujet), il n'y a pas photo !

    Remarque : De même remplacera-t-on avantageusement le néologisme (se) focusser par se concentrer, porter son attention, mettre l'accent sur ; et l'expression focus group par groupe de discussion, voire, selon le contexte, groupe témoin, groupe de clients, etc.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    L’occasion d’un gros plan sur une œuvre remarquable.

     

    « C'est prodig(u)ieux !Tu parles ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Michel JEAN
    Mardi 5 Janvier 2016 à 03:12

    Bonjour M., en cette année 16 peut-on dire que longtemps encore vous allez "mécèné" l'amour du verbe et du juste mot sans compter les maux...( ! ). Merci.Bye.Mich.

    2
    Michel JEAN
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 14:26

    Bonjour M. Marc, comme, pour l'instant, je suis bien loin d'avoir lu tout ce qui regarde le francais, je m'interroge '(et je m'acharne comme un faucon et pas c...) sur cette forme d'apophonie, non pas la figure de style en réthorique,  concernant le mot [focus] à partir de son singulier qu'était le latin "oculos" désolé pour l'absence des accents.  : - o  bref tonique,-  c isolé medial, devant u tombe, mais mouille l' l,- u bref ( o fermé) posttonique, libre, pénultiéme, tombe,- l s finale donne  us. " Changement de ls en us. Donc [focus] représente un pluriel??? Et toujours moi j'entend dire et prononcer: un focus...! piqué sur Damourette et Pichon § 286. p. 329.  Merci. Bye. Mich.

      • Jeudi 7 Janvier 2016 à 10:07

        Je n'ai pas d'information particulière sur le sujet.
        "Focus, i, m, foyer" dans mon Gaffiot...

    3
    Jambon cru
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 20:51

    Bonjour,

    Pour persévérer dans le champ de la photographie, j'aime bien, pour ma part, utiliser le "zoom". S'il est vrai que le mot est initialement emprunté à l'anglais, il a été popularisé par Angénieux qui en a fait un objectif bien français. L'occasion d'un zoom sur une invention remarquable...

      • Dimanche 31 Janvier 2016 à 22:38

        Mot emprunté à l'anglais zoom (lui-même issu du verbe onomatopéique to zoom "bourdonner, vrombir") et d'abord employé en français "pendant la Première Guerre mondiale, en parlant d'un avion qui mitraille en piqué ou qui monte en chandelle [avant d'être repris] dans le vocabulaire du cinéma, puis de la photo" (Dictionnaire historique de la langue française).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :