• Tag construction

    Résultats pour la recherche du tag construction :
  • ...comme substantif au sens de « coup capable de faire loucher », en lien − suivez mon regard − avec lorgner « frapper rudement ». De là la tentation de la construction prépositionnelle, par confusion entre les deux acceptions ? Allez savoir. À moins que ce ne soit, plus simplement, par...

    Lire la suite...

  • « M. Valls s’est dit confiant que le dossier aboutisse » (à propos du traité de libre-échange CETA entre le Canada et l'Union européenne). (Anne Pélouas, sur lemonde.fr , le 12 octobre 2016)   Ce que j'en pense L’expression être confiant que est un calque de l'anglais to be...

    Lire la suite...

  • ...République , paru aux éditions Septentrion )   Ce que j'en pense J'en étais resté pour ma part à la construction alléguer quelque chose , que le verbe soit employé au sens didactique de « citer comme autorité, comme preuve à l'appui de ce qu'on affirme » ( alléguer un texte de...

    Lire la suite...

  • ...juin 2016 ) Ce que j'en pense Il n'est pas rare que l'usager de la langue s'interroge sur la construction du verbe satisfaire : celui-ci doit-il s'employer directement ou indirectement (c'est-à-dire avec une préposition) ? Aucune hésitation quand le complément est une personne, le tour...

    Lire la suite...

  • ...petit-lait... Mais ça, c'était il y a longtemps. De nos jours, les dictionnaires usuels ne broutent plus cette herbe-là : ils n'ont d'yeux que pour la première construction. Aussi s'étonne-t-on de voir la seconde perdurer sur la Toile, sous l'influence probable de l'expression rouer de coups :...

    Lire la suite...

  • ...l'idée, à la discussion, etc. serait un anglicisme (calque de to be open to the idea ) au sens de « être disposé à ». Tout ce que mes recherches me permettent d'affirmer, c'est que les attestations de la construction (être) ouvert à suivi d'un infinitif, quant à elle, sont nettement...

    Lire la suite...

  • ...maison (d'où La maison dont il a hérité ou La maison qu'il a héritée ). Et Goosse, le continuateur de Grevisse, d'ajouter :  « La seconde [construction], qui n'est pas mentionnée par l'Académie, [est] plus littéraire ». Plus littéraire ? Voilà qui ne laisse pas de me surprendre. Car...

    Lire la suite...

  • ...Féliciter quelqu'un de son bonheur  » lit-on dans un ouvrage de remarques sur la langue française, paru en 1758. De nos jours, la construction fautive est encore fréquente à l'oral : « Je suis très heureux et je les félicite à tous ! [se réjouit l'entraîneur] », « Je vous...

    Lire la suite...

  • ...auquel je n'arrive pas à me faire ? Non si l'on en croit Grevisse qui, dans son ouvrage Quelle préposition ? , précise la distinction entre les constructions décider de + nom (« prendre une décision au sujet de ») et décider de + infinitif (« prendre la décision de »). Convenons...

    Lire la suite...

  • ...reconnaissons que le tour s'insurger de se rencontre parfois – sans doute par analogie avec s'indigner , qui supporte les deux constructions ( s'indigner de + nom et s'indigner contre + nom) – sous la plume d'auteurs contemporains : « [Montaigne] s'insurge des relations sexuelles infligées...

    Lire la suite...