• À l'encontre de

    Pour Littré et pour l'Académie, cette locution prépositive signifie très précisément « à l'opposé de, en opposition à » (Thomas ajoute « contre le parti ou les intérêts de »). Elle s'utilise principalement avec le verbe aller (ou agir) car elle associe les idées de rencontre et d'affrontement.

    Cela va à l'encontre de mes principes, du règlement.

    Cette décision a été prise (ou va) à l'encontre de l'opinion générale.

    Il a agi à l'encontre de nos recommandations.

    À l'encontre de ce que vous prétendez, j'affirme que...

    De nos jours, à l'encontre de s'emploie couramment – et souvent abusivement – au sens élargi de contre.

    La police a pris de nouvelles mesures à l'encontre des délinquants (au lieu de contre les délinquants).

    Éprouver de la méfiance à l'encontre de quelqu'un (au lieu de à l'égard de, à l'endroit de, envers quelqu'un).

    On se demande parfois si cette locution peut s'utiliser avec un possessif, comme c'est souvent le cas dans la littérature administrative. Si de rares auteurs se sont autorisé cette liberté, la plupart des grammairiens précisent que à l'encontre s'emploie absolument ou se construit avec de... sans toutefois justifier cette recommandation qui vaut également pour l'expression à l'instar de (= à l'exemple de, à l'imitation de). Dans le doute, mieux vaut éviter de dire à mon, à son, à leur encontre (de même qu'il ne viendrait à l'idée de personne d'écrire à son instar).

    Cela est juste, personne ne va à l'encontre (emploi absolu et littéraire).

    Pour aller à l'encontre de vous, je dirais que... (de préférence à Pour aller à votre encontre).

    Il a proféré des menaces contre moi (de préférence à à mon encontre).

    Séparateur de texte


    Remarque 1
    : On se gardera de toute confusion entre à l'encontre de et à l'endroit de, à l'égard de et envers, trois formules neutres (synonymes de quant à, vis-à-vis de) qui, de fait, peuvent s'employer dans un contexte favorable ou défavorable.

    Il a fait preuve, à votre endroit (ou à votre égard), d'une grande bienveillance (et non à votre encontre).

    J'exige des excuses publiques à l'endroit du chef de l'Etat (idem).

    Il a des torts envers vous (on notera que envers ne s'emploie que devant un complément désignant une personne ou une collectivité).

    Se montrer sévère à l’égard de, à l’endroit de, envers quelqu'un.

    La violence à l’endroit des enfants, envers les enfants.

    Le juge a prononcé une peine d'emprisonnement contre les accusés mais Le juge a prononcé un non-lieu en faveur des accusés (et non à l'encontre des accusés).

    Remarque 2 : Il est amusant de noter que cette locution d'emploi soutenu en français moderne fut dénoncée par Vaugelas (1647) comme ne se disant jamais à la cour et ne se rencontrant pas sous la plume des bons auteurs. Même condamnation chez Ampère (1841), dans un saisissant raccourci : « Contre est le mot simple, qui aurait dû suffire, mais on y a joint au moyen-âge [sic] la préposition en, et par là contre a été inutilement allongé en encontre. Puis, au XVIe siècle, on imagina de remplacer encontre par l'expression bien plus traînante encore de à l'encontre de. »

    A l'encontre de

     

    « Tendresse / TendretéSabler / Sabrer le champagne »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :