• L'arroseur arrosé

    « Et puis il y a eu cette phrase, anodine, prononcée en Français, qui a provoqué un tintamarre médiatique incroyable. »
    (Julien Aubert, photo ci-contre, sur lefigaro.fr, le 17 octobre 2014)

     

    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Julien.Aubert.vaucluse)

     

    FlècheCe que j'en pense

    Julien Aubert est ce député UMP qui s'est fait connaître du grand public à l'occasion du différend politico-grammatical qui l'a opposé, il y a peu, à la présidente de séance Sandrine Mazetier, lors des débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi sur la transition énergétique. Après le tollé déclenché par cette ridicule affaire dont le seul mérite aura été de sortir l'Académie française de sa légendaire torpeur − je ne saurais trop vous inviter à prendre connaissance, par le truchement de ce lien, de la (longue) mise au point des Immortels sur la féminisation des noms de métiers, fonctions, grades ou titres −, notre (jeune) député a cru utile de lancer sur le site du Figaro un vibrant « appel aux citoyens français ».

    Pour une fois qu'un homme politique se mêlait de jouer les puristes, on aurait pu s'attendre à ce qu'il s'exprimât, à l'écrit comme à l'oral, dans un français irréprochable. Las ! la déception est à la hauteur de la polémique. Jugez plutôt : confusion entre quelque adjectif et quelque adverbe (« j'avais préparé quelques 200 amendements »), mauvais emploi des majuscules (« cette phrase prononcée en Français », « le bon usage du Français »), concordance des temps approximative (« Je tentais une accroche - un coût, un risque sur l'emploi dans le nucléaire - mais rien n'y fit ») et diverses impropriétés (« afin de débattre sur quelle stratégie énergétique faut-il à notre pays », « comme si réparer une injustice pouvait être indécente », « au plan des droits »).

    À 1 378 euros la boulette syntaxique, gageons que Monsieur le député n'aura bientôt plus un sou vaillant en poche.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de faire


    Ouvrir une bonne grammaire.

     

    « Valse-hésitationSouvenir de quartier »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :