• Accord de TOUT dans les expressions

    On sait que tout peut être :

    • adjectif, auquel cas il s'accorde,

    • nom ou pronom, auxquels cas il varie en nombre et en genre,

    • ou encore adverbe, auquel cas il a le sens de « entièrement, complètement, tout à fait » et est invariable sauf quand il est placé devant un adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré (voir le rappel de la règle d'accord de tout).

    À toute heure (mais À tout à l'heure).

    Toutes les femmes.

    Ils sont tout contents (tout à fait contents) mais Elles sont toutes contentes.

     

    Concernant la variabilité des locutions et expressions formées avec tout, l'usage est d'autant plus flottant que « le singulier distributif et le pluriel collectif (ne sont) que des façons différentes de décrire la même chose » (Grevisse, Le Bon Usage). Voici cependant un récapitulatif des choix opérés par l'Académie dans son Dictionnaire, où le singulier tend à prévaloir.

    SingulierPlurielSingulier ou Pluriel
    à tout bout de champ à tous crins
     à tout coup
    (à tous coups)
    à tout hasard
    à tous égards à tout moment
    (à tous moments)
    à tout prix
    à toutes fins (utiles) de tout côté
    (de tous côtés)
    à tout propos
    à toutes jambes de toute part
    (de toutes parts)
    à toute allure de toutes pièces de toute sorte
    (de toutes sortes)
    à toute épreuve en tous genres en tout lieu
    (en tous lieux)
    à toute heure
    en tous sens
    en tout point
    (en tous points)
    à toute vitesse en toutes lettres  
    avant toute chose tous azimuts  
    contre toute attente tous feux éteints  
    de tout cœur (assurance) tous risques  
    de tout poil toutes catégories  
    (être au-dessus) de tout soupçon toutes choses égales  
    de tout temps
    toutes proportions gardées  
    de toute espèce toutes voiles dehors  
    de toute façon *
    une fois pour toutes  
    de toute manière *
    sous toutes réserves
     
    en tout cas *
       
    en tout temps    
    en toute circonstance    
    en toute franchise    
    en toute hâte
       
    en toute liberté    
    en toute occasion    
    tout à l'heure    
    tout compte fait    
    tout feu tout flamme    
    tout yeux tout oreilles    


    Comme vous pouvez le constater, l'accord de tout dans ces locutions (considérées pour certaines d'entre elles comme figées) n'est régi par aucune règle précise. Du reste, nos éminents grammairiens ne sont pas toujours d'accord entre eux. Ainsi (*) les locutions en tout cas, de toute façon et de toute manière, données au singulier par l'Académie, sont également employées au pluriel avec le même sens chez Grevisse (avec cette culture de la tolérance qu'on lui connaît) et sur le TLFi.

    Les trois formulations suivantes seraient donc correctes :

    De toute façon, il n'en fait qu'à sa tête (= quoi qu'il en soit, il n'en fait qu'à sa tête).

    De toutes les façons, il n'en fait qu'à sa tête.

    De toutes façons, il n'en fait qu'à sa tête (non reconnu par l'Académie).

    Séparateur de texte


    Remarque 1 : Une méthode d'accord consiste à déterminer si le sens est celui de « à tous les » (ou de tous les, en tous les... selon le cas) ou de « à n'importe quel » (de n'importe quel, en n'importe quel, etc.). Ainsi dira-t-on de préférence de tous bords, la locution signifiant ici « de tous les bords », plutôt que « de n’importe quel bord ». Mais cette astuce ne permet pas toujours de trancher...

    Remarque 2 : Voir également le billet Toutes catégories confondues.

    A tout prixA tout vent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


             Ou "à tous vents"
             (ancien logo des éditions Larousse)

     

             Film de John Turteltaub

     

    « AvérerFalloir / Valoir »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Leubeu
    Dimanche 10 Décembre à 23:22

    Bonsoir,

    Il y a peu, en lisant La condition humaine de Malraux, je fus surpris en lisant cette phrase : " (...) ; mais la résolution du ton, la fixité des muscles du visage témoignaient d’une volonté tout  appuyée sur les nerfs. ».

    Surpris par "tout appuyée" que j'aurais "spontanément" écrit "toute appuyée". J'ai donc cherché et découvert que tout pouvait être soit adjectif soit adverbe.

    Depuis je me demande s'il faut écrire :

    "Après de longues minutes passées à éponger toute l’eau" (la totalité de l'eau) ou "tout l'eau" (l'eau entièrement).
    Ou bien encore, les deux façons sont-elles justes ?
    Merci d'avance de votre éclairage.

      • Dimanche 10 Décembre à 23:53

        On écrit : éponger toute l'eau.
        Je vous invite à bien (re)lire cet article.

    2
    Leubeu
    Hier à 06:35

    Merci. J'ai lu l'article. Très clair. Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :