• Rappel à l'ordre

    Rappel à l'ordre

    « Dans le même ordre d'idée, si un employeur décide d'emmener ses salariés passer quelques jours dans un hôtel de luxe afin de renforcer les liens au sein des équipes, cela ne peut pas être considéré comme un avantage en nature puisque tout le monde a été convié à cet événement. »
    (Coralie Cathelinais, sur bfmtv.com, le 31 mai 2016)  

    FlècheCe que j'en pense


    S'il fallait une nouvelle preuve des désaccords qui opposent les spécialistes de la langue, voici la locution ordre d'idée(s). La pomme de discorde porte, vous l'aurez deviné, sur le nombre... d'idée, c'est-à-dire du complément après la préposition de : doit-on écrire dans le même ordre d'idée ou dans le même ordre d'idées ?

    On le sait, c'est le sens qui permet en principe de trancher entre le singulier et le pluriel, selon que le complément évoque l’idée d’un seul élément ou celle de plusieurs : des couchers de soleil mais une base de données. La distinction est-elle aussi nette dans notre affaire ? Oui, si l'on en croit les académiciens. Ladite expression désignant un ensemble d'idées, une classe particulière d'idées relatives à un objet déterminé, la logique plaide selon eux en faveur du pluriel, lequel n'a jamais cessé d'être à l'ordre du jour de leur Dictionnaire : « Cette réflexion est étrangère à la question, elle appartient à un autre ordre d'idées » (= à une autre catégorie d'idées ; sixième édition), « Dans le même ordre d'idées » (= du même point de vue ; neuvième édition).

    Mais voilà, si Bescherelle, Dupré, Georgin, Grevisse, Hanse, Littré, Larousse, Robert et l'Office québécois de la langue française se rangent bien volontiers à cette idée, Girodet n'hésite pas à en prendre le contre-pied : « Au singulier : dans le même ordre d'idée. » Est-il besoin de préciser que l'on eût apprécié de la part du grammairien quelque argument de premier ordre pour étayer son point de vue ? D'autres l'ont rejoint en ordre dispersé : « Dans le même ordre d'idée (au singulier généralement) » (Thomas, un rien plus prudent que son cadet), « ordre d'idée(s) » (André Jouette, plutôt indécis), « Dans le même ordre d'idée » (Jean-Paul Jauneau) (1). Quelques autres, encore, sont pris en flagrant délit de contradiction au sein d'un même ouvrage : « Dans le même ordre d'idée, un homme politique n'a pas hésité à... », puis « Dans le même ordre d'idées, je me demande si... » (Robert Le Bidois, dans Les Mots trompeurs, respectivement pages 31 et 254). Avouez que cela fait... désordre !

    À la vérité, l'indécision n'est pas nouvelle. Il n'est que de consulter les textes anciens pour s'en convaincre : « Cet ordre d'idées, cette suite de pensées qui existe au dedans de nous-mêmes » (Buffon, 1749), « mais il est un ordre d'idée dans lequel la question change et peut se résoudre facilement » (Talleyrand, 1791). Faut-il, au demeurant, s'en étonner dès lors que Thomas reconnaît lui-même que, « lorsque deux noms sont unis par de, [l']hésitation quant à l'accord en nombre du second » est souvent... dans l'ordre des choses ?


    (1) Le singulier se trouve également sous quelques plumes connues : « Ah çà ! mais, dit-il tout à coup comme passant à un autre ordre d'idée » (Alexandre Dumas), « Une référence importante, à cet ordre d'idée, est constituée par... » (Paul Ricœur), « Dans cet ordre d'idée » (Michel Onfray).

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Dans le même ordre d'idées (selon l'Académie).

     

    « Fiche de renseignementsLangues sensibles s'abstenir »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :