• Problème / Problématique

    La plupart des linguistes s'accordent à dire que problème est l'un des mots les plus galvaudés de notre langue.

    Du grec problema (« saillie, promontoire », puis ce qui est jeté en avant comme argument), problème est un nom masculin qui signifie « question complexe à résoudre par des procédés scientifiques » et, par extension, « tout ce qui est difficile à expliquer ou à résoudre ». On est loin des simples problèmes de santé ou de circulation, ou encore des y a pas de problème du langage courant... mais il faut croire que la caution scientifique de problème en fait un candidat plus sérieux et plus savant qu'un vulgaire ennui ou un léger souci.

    L'énoncé d'un problème mathématique. Poser, résoudre un problème.

    Le problème de l'origine de l'humanité (question difficile à résoudre, qui fait l'objet de diverses théories).

    Avoir des troubles psychologiques, des ennuis de santé (et non des problèmes psychologiques ou de santé, qui n'ont pas vocation à être résolus mais soignés).

    Dérivé de problème, problématique est d'abord un adjectif qui signifie « qui expose un problème », « qui a le caractère d'un problème » ou « dont on peut douter, dont l'issue ou la réalisation est incertaine, hasardeuse ».

    Un énoncé problématique. Une décision problématique (= difficile à comprendre).

    La réussite du projet, l'issue de la négociation est problématique (= incertaine).

    Ce n'est que depuis le milieu du XXe siècle que problématique est également employé comme substantif féminin pour signifier « art ou science de poser les problèmes » ainsi que « ensemble des questions, des enjeux soulevés par un sujet ou une situation donnés ». Il s'agit donc d'un terme didactique qui « s’applique à des recherches de caractère érudit ou scientifique appelant, sur un sujet donné, une mise en perspective théorique ». De grâce, limitons-nous à cette acception récemment enregistrée par l'Académie et évitons d'en faire ce détestable fourre-tout que certains croient utile d'employer à la place de problème, d'enjeu ou de question à propos de tout sujet de la vie courante nécessitant un tant soit peu de réflexion. Pour se donner des airs importants ?

    On dira donc de préférence :

    La question des retraites, du logement (et non La problématique des retraites, du logement) mais La problématique de notre sujet s'intéresse aux questions suivantes...

    Séparateur de texte


    Remarque 1
    : On ne peut que déplorer la tendance actuelle à remplacer abusivement un mot simple par un pseudo-synonyme plus long donc plus sérieux : problématique au lieu de problème, thématique au lieu de thème, technologie au lieu de technique, méthodologie au lieu de méthode, etc. Descartes aurait-il eu l'air plus pénétré en rédigeant un Discours de la méthodologie ?...

    Remarque 2 : On notera l'accent aigu de problématique et l'accent grave de problème, selon la règle qui veut que, « quand dans les dérivés (problématique) l'accent devient aigu, le mot primitif (problème) prenne l'accent grave » (Littré).

    Remarque 3 : De même que l'on pose une question, on peut poser un problème... mais pas un souci, que l'on se gardera de faire fleurir sur les mêmes plates-bandes. En outre, on évitera les formulations sans article poser problème et faire problème, qui relèvent du registre familier et auxquelles on préférera poser, créer, constituer un problème.

    Cela ne pose pas de difficulté (ou de problème), ne fait aucune difficulté (et non Il n'y a pas de souci, souci signifiant « préoccupation, inquiétude » et non « difficulté, objection »).

    Problème / Problématique

    ... ou un léger souci ?

     

    « Avenir / FuturMaximum / Minimum »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jambon Cru
    Mardi 26 Novembre 2013 à 22:54

    J'en rajouterai une couche dans le même genre : c'est le mot "typologie", utilisé souvent aujourd'hui pour "type". Mais il y en a sûrement encore bien d'autres.

    Bien cordialogiquement

    Jambon Cru

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :