• Le cas pareil

    « La présence de ces deux derniers [Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon] pose aussi "problème", estime Jean-Christophe Cambadélis, qui juge que France 2 leur offre une "visibilité sans pareil" » (à propos du débat que la chaîne envisage d'organiser à l'occasion des élections européennes).
    (Alexandre Le Drollec, sur nouvelobs.com, le 10 mai 2014)

    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Marie-Lan Nguyen)


    FlècheCe que j'en pense

    Pour Hanse, Bescherelle et l'Académie, l'accord en genre et en nombre est de rigueur avec la locution adjective sans pareil, qui signifie « incomparable, qui n'a pas son égal » : Des beautés sans pareilles. Des efforts sans pareils (Hanse). Il est d'une valeur, d'une probité sans pareille. Ce remède est sans pareil (Dictionnaire de l'Académie).

    Entre Girodet, Thomas et le Larousse électronique, c'est du pareil au même : les trois spécialistes ont beau préférer l'accord, ils admettent toutefois l'invariabilité, au motif que ladite locution peut s'entendre comme une ellipse de « sans rien de pareil » (où pareil est considéré comme une sorte de neutre) : « Des joyaux sans pareil » écrit Girodet, tout en s'empressant de qualifier le tour d'« assez rare ». Même tolérance, une fois n'est pas coutume, chez Thomas : « On rencontre aussi l'invariabilité : Des perles, des brillants sans pareil. » Larousse renchérit : « L'invariabilité, plus rare, n'est pas incorrecte (...) L'accord semble cependant plus conforme à la tendance actuelle de l'usage. »

    D'autres, enfin, quand ils préconiseraient l'accord en genre dans tous les cas, n'envisagent de donner la marque du pluriel à pareil que lorsque le nom auquel sans pareil se rapporte est féminin : des perles sans pareilles mais des talents sans pareil. C'est qu'ils appliquent à sans pareil la même règle qu'à sans égal, lequel n'est pas censé se rencontrer au masculin pluriel pour cause de changement de prononciation inopportun : des succès sans égal (et non sans égaux) mais des joies sans égales (l'invariabilité étant souvent admise). Encore faut-il éviter de consulter Grevisse, qui n'a pas son pareil pour relever toutes les indécisions de l'usage : Ainsi ce peuple fier, aux combats sans égaux (Leconte de Lisle).

    Vous l'aurez compris : la visibilité est quasi nulle, en pareille circonstance.

    Voir également le billet Pareil.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Une visibilité sans pareille (de préférence à sans pareil).

     

    « Les accords et les couleursFausse note »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :