• Ils se sont opposé

    Ils se sont opposé

    « Une mesure à laquelle se sont farouchement opposé François Hollande et la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho » (au sujet de la proposition des grands patrons français d'autoriser l'exploitation des gaz de schiste).
    (Guillaume Errard, sur lefigaro.fr, le 28 octobre 2012) 

     

     


    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Jean-Marc Ayrault)

    FlècheCe que j'en pense


    Décidément, rien ne va plus chez les plumitifs de France. À l'heure où les pigeons et leurs chaperons du CAC 40 réclament à bec et à cri un choc de compétitivité qui tarde à prendre son envol, j'avoue que je me satisferais déjà d'un choc de « grammaticalité » dans les basses-cours rédactionnelles.

    L'analyse de cette phrase ne relève pourtant pas de l'usine à gaz : le président et la ministre ont opposé (au sens de « placer quelqu'un pour faire barrage ») qui ? se, mis pour eux, complément d'objet direct placé avant le participe passé ; à quoi ? à une mesure.

    Pas de quoi y laisser des plumes, convenons-en. Vous trouvez que j'ergote ? Notre volatile de journaliste, liquéfié, se retrouve, lui, le bec... dans le gaz.

    Voir également le billet Accord du participe passé des verbes pronominaux.

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Une mesure à laquelle se sont farouchement opposés François Hollande et la ministre de l'Écologie.

     

    « Elle s'en est pris à la financeVancouvert »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :