• Début, Débuter

    Flèche

    Début


    On évitera d'avoir recours aux expressions le tout début, les tout débuts et au tout début, critiquables en ce qu'elles associent un adverbe (tout) à un nom (début).

    AstucePour rappel, les adverbes peuvent modifier un verbe, un adjectif, un autre adverbe ou une phrase, mais normalement pas un nom.


    On les remplacera avantageusement par le début, les tout premiers débuts, tout au début, etc.

    Les toutes premières années de son règne (et non Le tout début de son règne).

    (Tout) Au début du printemps ou Les (tout) premiers jours du printemps (et non Au tout début du printemps).

    Remarque : La formulation au début de (janvier) est de meilleure langue que début (janvier).

    Flèche

    Débuter


    Débuter
    est un verbe intransitif (c'est-à-dire n'admettant pas de complément d'objet) qui signifie « commencer » ou « faire ses débuts ».

    La soirée débuta à l'heure par un défilé.

    La partie ne fait que débuter.

    Cet artiste débute dans une comédie, au cinéma, comme chef d'orchestre...

    On se gardera donc d'employer débuter de façon transitive (c'est-à-dire avec un complément d'objet direct, par analogie avec le verbe commencer) dans des expressions telles que débuter une émission, une réunion, un programme, un discours, un concert, un match, un repas : on les commence (ou on les entame).

    Le concert débuta par une sonate ou Il commença son concert par une sonate (et non Il débuta son concert par une sonate).

    Il vient de commencer ses études de médecine (et non de débuter ses études).

    Entamer un discours, des négociations. Commencer la journée. Engager une procédure. Ouvrir la séance.

    AstuceOn retiendra que la formulation débuter quelque chose, bien que courante, est incorrecte (on aura recours à commencer).

    Séparateur de texte

    Remarque : Les mêmes recommandations s'appliquent au verbe démarrer qui, contrairement à ce que l'on entend souvent, est un verbe intransitif (sauf en termes de marine, où il signifie « détacher une embarcation amarrée » : démarrer un navire). De même que l'on ne démarre pas une voiture (on la fait démarrer), on ne démarre pas une émission ni une compétition, on les commence ! Plus polyvalent, le verbe commencer présente en effet l'avantage de pouvoir être employé transitivement ou non. Au sens figuré de « se mettre en train », démarrer est considéré par l'Académie comme familier : L'affaire a bien démarré, a mal démarré.

    Subtilités

    L'exposition débute (ou commence) le 3 janvier.

    Dans cet exemple, le 3 janvier n'est pas complément d'objet mais complément circonstanciel de temps, puisque répondant à la question quand ? et non à la question quoi ?

     

    Débuter

    On écrira plutôt : Bien débuter à la guitare.

     

    « GourmandÉvident »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :