• Une première

    Une première

    « Première membre du gouvernement à réagir vendredi au feu vert du Conseil constitutionnel, Christiane Taubira, qui a porté le projet de loi au Parlement, a confirmé vendredi que les "textes et les mesures d’application" étaient "prêts" » (à propos de la loi sur le mariage pour tous).

    (dépêche AFP, sur liberation.fr, le 18 mai 2013)

     
    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Guillaume Paumier)


     
    FlècheCe que j'en pense


    Voilà que, dans la foulée de la féminisation des noms de métiers et fonctions, notre journaliste (dont, soit dit en passant, le sexe importe peu) s'emballe et juge indispensable de remettre en cause le genre d'un substantif qui ne ressortit pourtant à aucune de ces trois catégories. Gageons que, à ce train-là, nous ne tarderons pas à voir fleurir des incongruités telles que une élément fondamentale, un pièce maître, une agent principale, un personne essentiel, etc., sous le prétexte fallacieux d'un politiquement correct pour le moins grammaticalement illogique. À la réflexion, il est vrai qu'on nous rebat déjà les oreilles avec un espèce de... Et que dire de cette bourde relevée dans la dernière édition du Dictionnaire de l'Académie en chef(fe) : Le phénotype et le génotype d'une individu, alors que le substantif individu y est correctement présenté comme du genre masculin ? C'est à désespérer. Faudra-t-il une loi pour endiguer de telles dérives ?

    Que l'on se rassure, toutefois : notre substantif n'est pas subitement devenu un nom des deux genres ; les dictionnaires usuels, pourtant prompts à monter dans le TGV de la « modernité », ont conservé à membre sa virilité originelle. Mais pour combien de temps encore ?

    Sans doute est-il judicieux de rappeler ici qu'en français le masculin, en tant que genre non marqué, peut représenter aussi bien les femmes que les hommes. Et que les formules lourdement « sexuées » qui pullulent de nos jours sous des plumes souvent plus démagogiques que foncièrement galantes frisent selon moi le ridicule : toutes et tous, celles et ceux, chacune et chacun, chaque femme et chaque homme, il ou elle, etc.

    Lectrices, lecteurs, le beau sexe n'aspire-t-il pas à plus de légèreté ?

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Premier membre du gouvernement à réagir , Christiane Taubira...

     

     

    « Tout réussissent ?Pai(e)ment »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    André79
    Samedi 25 Mai 2013 à 12:57

    Sans compter "les français et les françaises" "les travailleurs et les travailleuses" qui font toujours l'effet que vous dites dans les discours ou la propagande politiques.

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Samedi 25 Mai 2013 à 13:49

    Et les "ouvrières, ouvriers"...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :