• Pai(e)ment

    Pai(e)ment

    « Un cadre de la région, qui avait continué de signer des ordres de paiment après les premières découvertes de fausses factures, a été relaxé » (à propos de détournement de fonds publics au profit d'associations fictives de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur).

    (Olivier Bertrand, sur liberation.fr, le 22 mai 2013)

     


    FlècheCe que j'en pense


    Disons-le d'emblée : malgré les quelque huit cents kilomètres qui séparent la cité phocéenne de la petite commune mosellane, théâtre de violents combats lors de la guerre de 1870, les coquilles pleuvent ici comme à Gravelotte. Jugez plutôt : « condamnée à trois de prison » (jours, mois, ans ?), « les quartiers Nord » (la minuscule serait préférable), « deux autres peines (...) ont été encore requis », « au cours des audience », « les voyoux » (tout de même !), etc. De fait, c'est à peine si l'on s'étonne de l'omission d'une voyelle dans un article de voyou.

    Il est pourtant d'usage de conserver aux substantifs en -ment la voyelle caractéristique de l'infinitif dont ils dérivent : dévouer → dévouement, manier → maniement, blanchir → blanchiment, etc.

    On a donc écrit correctement payement à partir du verbe payer (en substituant au r final le suffixe -ment), plus rarement païment ou paîment (cf. Littré et Dupré). De nos jours, c'est la forme paiement (prononcée sans faire entendre le son ye) qui tient la corde.

    Par ailleurs, Thomas note que l'« on dit surtout la paye, mais on écrit plutôt la paie ». Il faut croire qu'à Marseille on sait se faire rétribuer quel que soit son accent.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Signer des ordres de paiement.

     

    « Une premièreUne violence auxquelles »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :