• Tag masculin

    Résultats pour la recherche du tag masculin :
  • ...n'en fut pas toujours ainsi. Ne lit-on pas dans le Dictionnaire du moyen français : «  Eschappatoire , substantif masculin ou féminin » ? L'Académie, à ses débuts, n'était pas loin de partager cet avis : si le féminin est bien de rigueur à l'entrée « eschappatoire » de la première...

    Lire la suite...

  • ...française de Jean Girodet et au Dictionnaire étymologique des anglicismes et des américanismes de Jean-Paul Kurtz − le font tous du masculin (en tant que genre indifférencié, à valeur générique ?), à l'instar de ces exemples trouvés sous des plumes avisées : « [le] meilleur...

    Lire la suite...

  • ...Diable ! Voilà que notre animateur s'est trompé sur le genre du mot antre . C'est que celui-ci est du masculin, nous assurent les spécialistes de la langue, dans la mesure où il vient du neutre latin antrum (« grotte, caverne, creux »), lui-même emprunté du grec antron (« caverne,...

    Lire la suite...

  • ...genre de démêlé sur celui de mêlée . Rappelons ici que démêlé , participe passé substantivé de démêler , est un nom masculin, qui désigne un conflit, un différend durable entre deux parties qui ont des idées ou des intérêts opposés ( avoir un démêlé avec son patron ). Le mot...

    Lire la suite...

  • ...d'hier ; Vaugelas s'en faisait déjà l'écho dans ses Remarques sur la langue françoise : «  Abisme est toujours masculin : c'estoit un grand abisme , et non pas une grande abisme , comme parlent quelques-uns. » C'est que depuis au moins la fin du XII e siècle l'usage ne répugnait pas à...

    Lire la suite...

  • ...sources, espace , au sens courant d'« intervalle (de temps ou de lieu) », était « indifféremment masculin ou féminin en ancien et en moyen français » ( Dictionnaire historique de la langue française ), « quelques fois du féminin » (Littré), « souvent féminin jusqu'au XVI e...

    Lire la suite...

  • ...étymologique), lesquelles fonctionnent comme des pronoms indéfinis neutres (selon Grevisse, Bescherelle et Girodet) ou masculins (selon Littré (1) , Thomas, Capelovici, Larousse et Robert). Quelle que soit l'analyse retenue, l'accord se fait au masculin (singulier), en tant que genre...

    Lire la suite...

  • ...édition du Dictionnaire de l'Académie), amalgame est aujourd'hui unanimement considéré par les spécialistes de la langue comme un substantif masculin. Le bougre désigne proprement l'alliage d'un métal avec le mercure (spécialement, en dentisterie, le mélange métallique utilisé pour...

    Lire la suite...

  • ...l'avoir longtemps été à tout consensus sur la détermination de son genre : si l'Académie l'a toujours marqué masculin, Richelet l'indique féminin et Trévoux... les deux à la fois. Ce qui fit dire à l'écrivain Charles Nodier, dans son Examen critique des dictionnaires de la langue...

    Lire la suite...

  • ...tresser des lauriers à une plume venue buter sur le genre du mot éloge , lequel, rappelons-le avec force, est du masculin, au singulier comme au pluriel :  «  Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur » (Beaumarchais) ; «  Il fallait seulement que les éloges fussent...

    Lire la suite...