• Double appel

    Double appel

    « Une femme (...) décède chez elle le jour de Noël. La famille doit faire appelle à un médecin afin qu’il établisse un certificat de décès autorisant la levée du corps. »
    (paru sur ledauphine.com, le 30 déc. 2013) 
     

    FlècheCe que j'en pense


    En cette période où les feuilles mortes se ramassent à la pelle, on ne s'étonnera guère de voir notre journaliste confondre le déverbal d'appeler et sa forme conjuguée. Comparez : Il donne un appel téléphonique (nom) et Il l'appelle tous les jours (forme verbale).

    Est-il besoin de rappeler que, en l'espèce, la graphie faire appelle doit être condamnée sans appel ?  Il a fait appel à mes services mais Il m'a fait appeler. On fera donc appel à ses souvenirs pour retenir que dans la locution faire appel à (quelqu'un, quelque chose), qui signifie « demander son aide, son concours, son appui », c'est bien du substantif qu'il s'agit. Le Dictionnaire historique de la langue française ne nous apprend-il pas, au demeurant, que le tour serait d'abord apparu sous la forme faire un appel ?

    Pas de quoi passer en cour d'appel pour autant...

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    La famille doit faire appel à un médecin.

     

    « J'ai l'orthographe qui flanche...Propos de carrefour »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :