• Quiconque qui

    Quiconque qui

     « Plus des deux tiers des Français ne voient presque jamais, dans une position éminente ou prestigieuse, quiconque qui leur ressemble physiquement. »

    (Philippe Manière, dans L'Express n° 3177, mai 2012)

     

     

     

    Philippe Manière (photo Wikipédia sous licience GFDL par MEDEF)

    Par quiconque

     
    « Il ne se laissera pas dévier de sa route par quiconque » (à propos du ministre Manuel Valls, photo ci-contre).

    (Sylvie Pierre-Brossolette, dans Le Point n° 2080, juillet 2012)

     

     

     

    (photo Wikipédia sous licience GFDL par Jackolan1)



    FlècheCe que j'en pense


    L'Académie recommande de n'employer quiconque que comme pronom relatif indéfini (au sens de « toute personne qui, qui que ce soit qui »), sujet du verbe de la proposition relative qu'il introduit.

    Il est donc incorrect (et affreusement lourd) de le reprendre par le pronom sujet qui... et préférable d'éviter de l'employer comme pronom indéfini (non sujet d'un verbe) au sens de « n'importe qui, qui que ce soit ». Dans ce dernier emploi critiqué, on veillera à remplacer quiconque, dans une phrase négative, par personne.

    Voir également le billet Quiconque.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Plus des deux tiers des Français ne voient presque jamais, dans une position éminente ou prestigieuse, quiconque leur ressemble physiquement.

    Il ne se laissera pas dévier de sa route par personne.

     

    « Une toute autre difficultéÀ ceci près »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :