• L'air de rien

    N'avoir rien

    « Complexe, l'opération n'a cependant rien d'imminente » (à propos de la possible ouverture du capital de PSA au chinois Dongfeng).

    (Emmanuel Egloff et Édouard de Mareschal, sur lefigaro.fr, le 12 octobre 2013) 


    FlècheCe que j'en pense

     
    Ce qui est un rien complexe, en l'espèce, c'est bien plutôt l'accord de l'adjectif imminente, qui aurait dû rester au masculin puisqu'il se rapporte ici au pronom neutre rien. J'en veux pour preuve le tour que prendrait la phrase à la forme affirmative : L'opération a quelque chose d'imminent, et non d'imminente puisqu'il est également d'usage d'accorder l'adjectif au masculin singulier après quelque chose de. Nos écrivains ne s'y sont pas trompés : « Une chaleur constante et rassise (...) qui n'a rien d'aspre et de poignant » (Montaigne) ; « Une malignité qui n'a rien d'innocent est assurément une phrase qui n'a rien de spirituel » (Voltaire) ; « Ces vibrations qui n'ont rien de terrestre » (Chateaubriand) ; « Ces déjeuners n'ont rien d'amusant » (Proust) ; « Ses cris n'avaient rien d'humain » (Gide).

    Mais il faut croire que l'expression n'avoir rien de est plus souvent qu'à son tour considérée par nos contemporains comme figée au sens de « n'être pas du tout » ; partant, l'adjectif censé déterminer rien est abusivement analysé comme un attribut du sujet et se voit accordé en conséquence.

    Le phénomène n'est pas nouveau – « Voilà sans doute des avantages qui n'ont rien de comparables avec la crasse et l'oisiveté » lit-on dans une édition de 1746 du Spectacle de la nature –, mais semble s'être intensifié par analogie avec avoir l'air. Est-il utile de préciser que l'Académie ne déteste rien tant que déroger à l'accord au masculin singulier, genre indifférencié par nature ? Jugez-en plutôt : Cette femme n'a rien d'attrayant ; Cette perspective n'a rien d'exaltant ; La situation n'a rien de folichon ; Votre hostilité à ce projet n'a rien de raisonné (respectivement aux entrées « attrayant », « exaltant », « folichon » et « raisonné » de la dernière édition de son Dictionnaire). Après tout, cela n'a rien... de bien extraordinaire.


    Remarque : Le tour n'avoir rien de s'emploie de même suivi d'un nom : Cette femme n'a rien d'une mégère, cet homme n'a rien d'un champion (= ils n'en ont aucun des caractères).


    Voir également le billet Avoir l'air.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Complexe, l'opération n'a cependant rien d'imminent.

     

    « À l'appui(e)Ô grand Jamais ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :