• Avoir l'air

    Une femme a-t-elle l'air sérieux ou l'air sérieuse ? Tout dépend du sens que l'on souhaite donner à la phrase (on parle alors d'accord par syllepse).

    • Si l'on considère avoir l'air comme une locution figée au sens de « sembler, paraître », alors l'adjectif qui suit est attribut du sujet et s'accorde avec le sujet :

    Cette femme a l'air [d'être] sérieuse.

    • Si l'on décompose la locution en donnant à air le sens de « physionomie, allure, expression », alors l'adjectif est épithète de air et s'accorde avec air :

    Cette femme a l'air sérieux (c'est son air qui est sérieux, elle se donne ou prend un air sérieux), a l'air mauvais, a l'air radieux.

    • Si air est précédé d'un déterminant (un, cet, son) ou suivi d'un complément, alors l'adjectif s'accorde obligatoirement avec air :

    Cette femme a un air sérieux.

    Elle a cet air sérieux des secrétaires de direction.

    Elle a l'air sérieux comme un pape.

    « Elles ont l'air fatigué des gens ennuyés et l'air ennuyé des gens fatigués » (Alfred Delveau).

     

    Remarque 1 : Le cas de l'adjectif fin est intéressant : Elle a l'air fin signifie, par antiphrase, « elle semble ridicule » (de fait, la confusion se peint sur le visage, d'où l'accord avec air), quand Elle a l'air fine s'entend plutôt au sens de « elle semble intelligente » ou encore « elle semble mince ».

    Remarque 2 : Quand le sujet est un être inanimé, l'adjectif s'accorde obligatoirement avec celui-ci (sauf dans le cas particulier d'une personnification) :

    Ces fraises ont l'air bonnes (elles ne peuvent pas « prendre l'air » bon).

    Ces recherches ont l'air sérieuses (elles ne peuvent pas « prendre l'air » sérieux).

     

    En résumé

    La locution avoir l'air suit la règle d'accord suivante :

    • s'il s'agit d'un nom de chose, l'adjectif attribut s'accorde avec le sujet.

    Ces fruits ont l'air mûrs.

    • s'il s'agit d'une personne, l'adjectif qui suit s'accorde généralement avec le sujet (dans le sens de « sembler, paraître »), parfois avec air (dans le sens de « physionomie, allure, expression »), à condition que ledit adjectif puisse se rapporter aux deux substantifs (le sujet et son COD air).

    Cette personne a l'air fausse (elle a l'air d'être fausse) ou Cette personne a l'air faux (elle a un air faux, elle prend un air faux) mais Cette personne a l'air bronzée (ce n'est pas son air qui est bronzé).

    • Si air est déterminé ou complété, l'adjectif s'accorde obligatoirement avec air.

    Elle a un air enjoué qui me réjouit.

     

    Avoir l'air

    Voilà une sorcière qui n'a pas l'air bien méchant(e) !

     

    « Quelque / Quel queEh bien »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :