• Footballistiquement parlant

    « Réalistiquement, quel est votre objectif pour cette Coupe du monde ? »
    (Gilles Bouleau s'adressant à Didier Deschamps, photo ci-contre, sur le plateau du vingt heures de TF1, le 13 mai 2014)


    (capture d'écran TF1)



    FlècheCe que j'en pense

    Sursaut, hier soir, en entendant le présentateur du journal de TF1 interviewer le sélectionneur de l'équipe de France de football, à l'occasion de l'annonce de la liste des trente joueurs pressentis pour disputer la Coupe du monde au Brésil. Car enfin, je ne sache pas que notre langue ait besoin de recourir à cette forme barbare quand l'adverbe réalistement, correctement formé à partir de l'adjectif réaliste, est à sa disposition depuis le milieu du XXe siècle. « Réalistement, bien que dérivé régulier et adverbe utile, n'est pas courant », lit-on toutefois dans le Dictionnaire historique de la langue française. Peu importe : seule cette graphie est consignée dans le Larousse et le Robert (mais pas encore dans le Dictionnaire de l'Académie), avec le sens de « d'une manière réaliste, avec réalisme, en tenant fortement compte du réel ». C'est un calculateur, il vise réalistement à gagner (R. Barthes).

    Influence de l'anglais realistic ou de l'italien realisticamente ? Quelle ne fut pas ma surprise de trouver la variante réalistiquement sous la plume de Pierre Teilhard de Chardin (« Et pourtant saurait-il y avoir, même pour le monde moderne, de perspective plus rigoureuse, ni plus réalistiquement fondée ? ») ou de Philippe Sollers (« reproduire réalistiquement et naturalistiquement les données sociales dans le roman »). Pour un peu, on en viendrait à se demander s'il ne s'agit pas là d'un jargon de philosophe... Mais voilà : les habitués du TLFi feront valoir que Baudelaire, en 1861, n'a pas hésité à forger pour l'occasion l'adjectif réalistique : « La jeunesse réaliste, se livrant, au sortir de l'enfance, à l'art réalistique (à des choses nouvelles il faut des mots nouveaux !). » Difficile, dans ces conditions, de brandir sans le moindre scrupule un carton rouge à la face de notre présentateur.


    P.S. Loin de moi l'intention de fanfaronner, mais je tenais, en ce jour particulier (mon premier billet est daté du 14 mai... 2011), à remercier tous ceux, chaque mois plus nombreux, qui me font l'amitié de partager le même amour de la langue française. Près de mille billets publiés en trois ans pour plus de cinq cents commentaires déposés, soixante-douze mille « visiteurs uniques » au cours du mois d'avril 2014 et un nouveau record de fréquentation hier, mardi 13 mai 2014, avec plus de trois mille quatre cents connexions dans la journée si j'en crois les statistiques affichées par mon tableau de bord : sans doute me faut-il immodestement mais réalistement reconnaître que la satisfaction procurée par ces marques d'intérêt vaut à mes yeux toutes les Coupes du monde de football...

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Réalistement (ou plus couramment : De manière réaliste), quel est votre objectif pour cette Coupe du monde ?

     

    « Fausse noteFootballistiquement écrivant »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Christine
    Dimanche 7 Juin 2015 à 15:22

    Pour aider les personnes atteintes d'anxiété et sujettes à des crises d'anxiété, des psychologues suggèrent 1) de constater les effets de l'anxiété sur le corps (ex.: tachycardie, tensions musculaires, sueurs...); 2) de rester sur place (de ne pas fuir ou tenter d'éviter la situation anxiogène); 3) de se parler réalistement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :