• Député du Lot-et-Garonne

    Député du Lot-et-Garonne

    « La mise en examen de Jérôme Cahuzac pourrait ne pas l'empêcher d'être candidat à sa propre succession au poste de député du Lot-et-Garonne. »

    (Nicolas Hasson, sur lefigaro.fr, le 17 mai 2013)

     
    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Cyclotron)


    FlècheCe que j'en pense


    Autant le dire d'emblée, la règle censée régir l'emploi des prépositions et des articles devant les noms de département français ne brille pas par sa simplicité.

    Qu'on en juge : devant un nom simple, explique Girodet, en n'est envisageable que si ledit nom est du féminin singulier et commence par une consonne : en Corrèze ou dans la Corrèze, en Gironde ou dans la Gironde ; mais c'est dans (suivi de l'article) qui s'impose dans tous les autres cas : dans le Calvados, dans l'Oise, dans les Ardennes. Force est de constater, avec Larousse, que l'usage tend plutôt à fixer l'emploi de l'une ou l'autre des prépositions en fonction de la longueur du nom : en se rencontre ainsi plus volontiers devant les noms comportant au moins deux syllabes sonores (en Corrèze, en Dordogne) ; dans, devant ceux n'en comportant qu'une (dans la Creuse, dans la Manche). Histoire de maintenir un certain équilibre prosodique ?

    Les choses se compliquent quand le nom de département est composé (avec des traits d’union). Cette fois, toujours selon Girodet, c'est la préposition en qui est préférée à dans... sauf si ledit nom est au pluriel, ou s'il est masculin et que son premier élément n'est pas lui-même un nom propre (de rivière, de montagne...) : dans le Lot mais en Lot-et-Garonne (n'en déplaise à Michel Sardou), dans le Rhône comme dans les Bouches-du-Rhône, dans la Loire mais en Maine-et-Loire (Maine comme Loire sont du genre féminin), dans le Bas-Rhin mais en Haute-Loire. En effet, l'existence simultanée du Lot et de la Garonne, de l'Indre et de la Loire exclut l'article au singulier (et, partant, le recours à dans le), quand le pluriel Bouches rend obligatoire dans les.

    Comme si tout cela n'était pas assez alambiqué, Thomas croit utile de préciser que l'article n'a pas sa place devant un nom de département introduit par de, quand celui-ci est composé de deux termes coordonnés par et : Les habitants de Seine-et-Marne (et non de la Seine-et-Marne). Toutefois, si le nom du département commence par une voyelle, l'article est facultatif : Le département d'Eure-et-Loir (ou de l'Eure-et-Loir). Fichtre ! on en viendrait presque à ne plus bouger de chez soi, de peur de contrevenir à l'une des règles les plus arbitraires de la langue française !

    Pour en revenir à notre département... d'élection, il résulte de l'examen de tout ce qui précède que l'on parlera correctement du député de Lot-et-Garonne, des prochaines élections en Lot-et-Garonne, etc. Voilà qui ne va définitivement pas arranger les affaires de Michel Sardou et de ses fameux curés.


    Remarque 1 : Les noms de département français formés par deux termes coordonnés par et sont de genre masculin si au moins l’un des termes qui les composent est masculin : le Lot-et-Garonne mais la Maine-et-Loire (féminin, contrairement à l'usage, selon l'Académie... mais masculin chez Larousse et Robert, probablement par confusion avec la province voisine du Maine).

    Remarque 2 : Force est de constater que les avis de nos spécialistes divergent sur le sujet. Ainsi, les Le Bidois et Grevisse conseillent d'écrire dans le Loir-et-Cher, quand l'Académie préconise l'emploi de la préposition en (n'en déplaise cette fois à Michel Delpech). Quand on vous parle de règle arbitraire...



    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Candidat à sa propre succession au poste de député de Lot-et-Garonne.

     

    « Les fêtes de fin d'année(s)Ils leur(s) sont destinés »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Janvier à 08:37

    Bonjour,

    cela m'amène à vous exposer mon doute:

    Doit-on dire "collectivité territoriale de Corse ou collectivité territoriale de la Corse"?

    J'opterais quant à moi pour la deuxième formule.

    Merci

      • Mercredi 4 Janvier à 12:52

        Selon Girodet, on peut écrire les villes de Corse, de Sicile, de Sardaigne ou les villes de la Corse. de la Sicile, de la Sardaigne (voir cet article sur l'emploi de la préposition et de l'article devant un nom d'île).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :