• Hormi(s)

    Hormi(s)

    « Heureusement, hormi la brume "à couper au couteau" (...), "la mer était très belle" » (lors du récent échouement d'un navire aux abords de l'archipel de Molène).

    (paru sur ouest-france.fr, le 3 septembre 2013) 
    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Pline)
     

    FlècheCe que j'en pense


    De fait, le brouillard devait être particulièrement épais pour que notre journaliste y perdît ainsi la trace du s final de la préposition hormis, employée – surtout dans la langue écrite – pour marquer l'exception : Ils sont tous venus le voir, hormis sa mère (= excepté, à l'exclusion de, sauf sa mère).

    Vous l'aurez deviné, l'étymologie n'est pas étrangère à la présence de ce s trop souvent ormis – pardon, omis – par fausse analogie avec parmi : selon le Dictionnaire historique de la langue française, la locution employée à l'origine était en effet hors mis que (littéralement « étant mis hors, étant exclu que ») : « Je sui ci seuls et desgarnis / De conseil, hors mis que de vous » (Froissart).

    Est-il besoin de rappeler que, bien que formée de la préposition hors et du participe passé du verbe mettre, hormis reste invariable par tous les temps ?

    Astuce

    Moyen mnémotechnique :
    Hormis est la lexicalisation de hors mis (participe passé de mettre).
    Parmi est la lexicalisation de par mi (« qui est au milieu »).

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Hormis la brume à couper au couteau, etc.

     

    « Pris(e) de têteToute une histoire ! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :