• Décrépi / Décrépit

    Décrépi, participe passé du verbe décrépir et adjectif, signifie « qui a perdu son crépi ».

    Un mur décrépi, une maison décrépie (= qui n'a plus de crépi).

    On se gardera de confondre ce mot avec l'adjectif décrépit, qui signifie « affaibli par l'âge, atteint de décrépitude ».

    Un vieillard décrépit, une maison décrépite (= abîmée par le temps).

    La méprise entre ces deux homophones est d'autant plus fréquente, dans l'inconscient populaire, que le manque d'entretien évoque l'idée d'abandon et de vieillesse. À la réflexion, il doit bien pouvoir se trouver dans nos campagnes une obscure ruine tout à la fois décrépite et décrépie (vous parlez d'une déchéance !), voire une petite vieille qui se refait la façade à la truelle...

    Astuce

    Décrépit prend un t final quand il est question de décrépitude.
    Décrépi ne prend pas de t final quand il est question de crépi.

     

    En résumé

    Décrépi(e) s'emploie au sens propre avec les choses, décrépit(e) au sens figuré avec les choses ou les humains.

     

    Remarque : Dérivé de catir (« donner du lustre à une étoffe en la pressant »), le verbe décatir sert également, au figuré, à désigner quelqu'un ou quelque chose qui a perdu de son éclat : Une femme qui commence à se décatir. Une maison décatie.

    Décrépit

    « Un lion décrépit, goutteux, n'en pouvant plus
    Voulait que l'on trouvât remède à la vieillesse. »
    Extrait du Lion, le Loup et le Renard, de Jean de La Fontaine
    (Illustration de J.J. Grandville)

     

    « Locutions prépositivesRassis, rassise »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :