• Convenir (à, de, que)

    Selon le sens (et le niveau de langue...), le verbe convenir (comme demeurer et passer) se conjugue avec l'auxiliaire avoir ou avec l'auxiliaire être. Et l'Académie tient à ce que l'on évite toute confusion ! Il serait contraire aux convenances de la décevoir...

    Flèche

    Convenir de


    Dans le sens de « se mettre d'accord sur ; admettre » (qui implique une entente), convenir se construit avec la préposition de et se conjugue dans la langue soignée avec l'auxiliaire être.

    Nous sommes convenus de nous voir demain (et non Nous avons convenu de).

    Il convient d'alerter la police (tournure impersonnelle introduisant l'infinitif).

    J'en conviens. C'est ce dont je conviens.

    Il est convenu de son erreur (= il admet son erreur). Il en est convenu.

    Astuce

    Avec le sens de « s'entendre sur, choisir d'un commun accord, admettre », convenir de se conjugue avec le même auxiliaire que venir.

     


    FlècheConvenir à


    Dans le sens d'« être approprié, plaire à », convenir se construit avec la préposition à et se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

    Cette date a convenu à chacun.

    Voilà un menu qui me convient tout à fait.

    Séparateur de texte

    Remarque 1 : L'usage (même chez de bons écrivains, notent Grevisse et Hanse) tend à employer l'auxiliaire avoir dans les deux cas, malgré les protestations de l'Académie : « Dans cet emploi, Avoir convenu de est fautif. On ne doit pas dire et moins encore écrire : nous avons convenu de, mais nous sommes convenus de. » Comparez : Ils sont convenus de se revoir mais Ces chemises ont convenu (= ont fait l'affaire).

    Les partisans de l'usage courant (qui jugent cette règle arbitraire et emploient l'auxiliaire avoir dans tous les cas) se garderont toutefois de le faire dans l'impersonnel il est convenu ce qui suit, il est convenu que (où convenu est ici adjectif).

    Remarque 2 : Convenir peut également se construire avec que (suivi d'une proposition complétive).

    Il convient que vous fassiez vos devoirs (sens d'« être approprié à » → proposition au subjonctif).

    Il est convenu que vous viendrez nous voir ou Il était convenu que vous viendriez nous voir (sens de « se mettre d'accord sur » → proposition à l'indicatif ou au conditionnel).

    Remarque 3 : On évitera autant que possible les tours pléonastiques convenir ensemble, convenir entre soi, etc.

    Convenir

    Vaste entreprise, vous en conviendrez !

     

    « EscalierConnexion »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Calliopé
    Samedi 12 Novembre 2016 à 20:37

    Bonsoir à tous !


    J'ai lu dernièrement cette expression pour laquelle l'emploi de l'auxiliaire "être" me paraît mal approprié. Voici :


    "Avant, j'étais naïf, je prenais tout ce qu'on me disait pour argent comptant. J'étais jeune ! Depuis, ça m'est passé !"


    Personnellement, j'aurais dit : "Depuis, ça m'a passé".


    Quelqu'un pourrait-il m'éclairer s'il vous plaît ? D'avance, un grand Merci !


     

    2
    Calliopé
    Lundi 14 Novembre 2016 à 10:46

    Merci beaucoup !

    3
    Jeudi 26 Janvier 2017 à 01:04
    When I initially commented I seem to have clicked on the -Notify
    me when new comments are added- checkbox and from now
    on every time a comment is added I recieve 4 emails with the same comment.
    Perhaps there is an easy method you can remove me from that service?
    Thanks!
      • Vendredi 27 Janvier 2017 à 11:11

        Normalement, il doit y avoir en bas des mails que vous recevez un lien pour vous désabonner à ce service.

    4
    Entraigues
    Jeudi 26 Avril à 10:08

    Bonjour Marc,

    Merci pour ce billet, très utile comme d'habitude sur ce blog. 

    Je me trouve confronté une construction que je ne suis pas sûr de maîtriser parfaitement pour parler d'un rendez-vous dont il sera convenu, ou dont il doit être convenu (je pense ne pas me tromper jusqu'ici). 

    La phrase est la suivante : je vous saurai gré de me communiquer la date du rendez-vous lorsqu'il en aura été convenu. Est-elle correctement construite ?

    Merci beaucoup,

    Entraigues

      • Jeudi 26 Avril à 11:47

        Ecrire "lorsqu'il en aura été convenu" revient à supposer correcte la construction impersonnelle il est convenu de quelque chose. Tel n'est pas l'avis de l'Académie, qui n'enregistre que le tour impersonnel il est convenu que, au sens de "il a été entendu, décidé que". Par ailleurs, la construction personnelle ils sont convenus d'une date de rendez-vous supposant que les différentes parties se sont mises d'accord, la requête "Je vous saurais gré de me communiquer la date du rendez-vous dont nous sommes convenus" n'aurait guère de sens. Aussi opterais-je pour la formulation suivante : "Je vous saurais gré de me communiquer la date du rendez-vous une fois que celle-ci aura été arrêtée (convenue ?)."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :