• Ceci / Cela (dit)

    Dans la langue soignée, on veillera à faire la distinction entre ceci et cela.

    Ceci s'emploie pour annoncer ce qui suit ou pour indiquer ce qui est proche ; cela (sans accent sur le a) sert au contraire à évoquer ce qui précède ou à indiquer ce qui est éloigné. Dans le cas particulier d'une série, ceci renvoie au dernier élément ; cela, au premier.

    Dites-lui ceci de ma part : merci !

    Vous m'apprenez cela, je ne le savais pas.

    Que dites-vous de cela ? (après avoir parlé) mais Que dites-vous de ceci ? (en montrant quelque chose qui est proche).

    Et avec cela, vous prendrez quoi d'autre ? (et non Et avec ceci ? comme dit mon boucher).

    On comprend ainsi que l'expression ceci dit, dans le sens de « quoi qu'il en soit », est incorrecte, puisque faisant référence à quelque chose qui vient d'être dit. On écrira donc :

    Cela dit, je ne suis pas certain de ne pas me tromper (et non ceci dit).

    Astuce
    On retiendra que ceci va être dit, quand cela a été dit.

     

    Séparateur de texte

     

    Remarque 1 : Malgré la mise en garde de l'Académie, le portail linguistique du Canada, rejoint par Robert, considère toutefois que « dans un autre contexte, ceci dit est attesté dans le sens de "ayant dit ces mots", "sur ce" » :

    Ceci dit, je dois m'en aller (= sur ce, je dois m'en aller).

    Remarque 2 : On retrouve la même distinction entre voici, qui annonce quelque chose de nouveau ou de proche, et voilà (avec un accent sur le a), qui indique ce qui vient d'être dit ou ce qui est éloigné. Idem avec celui-ci / celui-là.

    Voici monsieur Untel. Bienvenue à lui.

    Je vais vous présenter monsieur Untel. Le voilà.

    Remarque 3 : Quand il n'y a pas de raison objective de choisir, c'est cela (ou voilà) qui doit être préféré. Mais tant qu'il est possible de trancher, on maintiendra la distinction ceci / cela, voici / voilà, notamment quand ils s'opposent dans une même phrase.

    Son exposé est fort intéressant, à cela près qu'il comporte quelques imprécisions.

    Remarque 4 : Suivi d'un infinitif (le plus souvent venir), voici marque l'idée d'une action proche.

    Voici venir le printemps (= le printemps approche).

    Voici venu le temps des rires et des chants... (paroles du générique de L'Île aux enfants).

    Remarque 5 : On veillera à employer le pronom relatif approprié dans la construction C'est (de) cela... (voir l'article sur Dont).

    C'est de cela qu'il s'agit ou C'est cela dont il s'agit.

    Remarque 6 : La graphie celà est fautive : cela s'écrit toujours sans accent, tout comme sa forme contractée et populaire ça, pronom démonstratif à ne pas confondre avec l'adverbe de lieu çà que l'on n'emploie plus guère que dans les locutions adverbiales çà et là, deçà delà et en deçà ou comme interjection, pour marquer la surprise, la menace ou l'impatience.

    Ça commence bien mais Ah çà ! Je ne m'y attendais pas !

    Remarque 7 : Voir également les articles Ci et là et À ceci près

    Ceci cela

    Livre de Jean Tardieu, Editions Gallimard

     

    « Imbécile / Imbécilité / ImbécillitéPluriel des nombres fractionnaires »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Olivier 91
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 02:23

    Il faudra révisier le générique de l'Île Aux Enfants et conjuguer le verbe ! ;-)

    2
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 09:43

    Voilà ce que c'est que de vieillir : ma mémoire m'a joué un tour !

    3
    Michel JEAN
    Jeudi 2 Avril 2015 à 10:06

    B'jr, on me précise (surpris) que voici et voila auraient été l'impératif du verbe "voir" étymologiquement. Bye. Mich.

    4
    Jeudi 2 Avril 2015 à 16:10

    Plus précisément, voici et voilà sont composés de l'impératif de voir et des adverbes ci et : vez ci (puis vois ci, figé en voici) et vez là (figé en vela, puis voilà).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :