• Imbécile / Imbécilité / Imbécillité

    Imbécile (qui signifie « faible, sot ») a beau ne prendre qu'un l, imbécillité s'écrivait avec deux... jusqu'aux fameuses Rectifications orthographiques de 1990, où le Conseil supérieur de la langue française, en accord avec l'Académie française, a décidé de rompre avec l'étymologie (latin imbecillitas) en recommandant de ne conserver qu'un l dans un souci de simplification (ou pour éviter le risque de prononciation -ille ?). Les deux orthographes coexistent actuellement, pour la plus grande tranquillité de tous.

    Un homme imbécile, un air imbécile.

    Il ne dit que des imbécilités (ou des imbécillités).

    Séparateur de texte


    Remarque
    : L'intérêt de l'Académie pour les simples d'esprit ne date pas d'aujourd'hui. Déjà, en 1798, elle s'était penchée sur le cas de cet embarrassant imbécille, pourtant logiquement formé mais que les sots risquaient de prononcer de travers. Aussi décida-t-elle, sans plus de façons, de l'amputer d'un coup de faucille bien placé, fixant sa graphie avec un seul l pour les siècles à venir... mais oubliant au passage de faire subir le même sort au nom imbécillité ! L'étourderie ne sera réparée que deux cents ans plus tard, le temps nécessaire aux académiciens pour affûter leur lame.
    Avec le recul, on peut se demander si l'inquiétude des sages de 1798 n'était pas fondée, tant nos contemporains ont la fâcheuse tendance à faire rimer bacille, myrtille, pupille, (il) distille, (il) oscille avec fille...

     

    Imbécile

     

    « Bailler / Bâiller / BayerCeci / Cela (dit) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    grossedondon
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 20:35

    bravo! enfin de l'intelligence ça fait plaisir en ces temps de crise du cerveau


     

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 23:30

    Merci de votre visite et de votre message de sympathie.

    3
    Martine81
    Samedi 25 Avril 2015 à 19:51

    Merci ! J'en apprends beaucoup en vous lisant, j'ai toujours fait rimer myrtille et pupille (qu'elle soit de l’œil ou de la nation) avec fille ... en revanche, pour bacille, il distille et il oscille, pas de problème. Où est la logique dans tout ça ! Je côtoie des puristes de notre belle langue qui commettent la même erreur. Je comprends que les étrangers trouvent le français extrêmement difficile à apprendre ...

    Je parcours souvent vos rubriques uniquement par plaisir, mais j'apprends chaque fois quelque chose !

    4
    Dimanche 26 Avril 2015 à 07:52

    En effet, si la question ne se pose plus pour mille, tranquille, ville..., on hésite parfois entre la prononciation étymologique (l non mouillé) et la prononciation non étymologique (l mouillé) pour les formes en -ille. Dans les faits, cette dernière est en train de l'emporter dans myrtille et pupille, notamment.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :