• Rebelle / Rébellion

    Pourquoi l'adjectif rebelle et le verbe se rebeller ne prennent-ils pas d'accent alors que rébellion en prend un ? Les mystères de l'orthographe lexicale...

    Du reste, l'usage a longtemps hésité. Pas Paul Dupré : dans son Encyclopédie du bon français (1972), il justifie ce paradoxe par le fait que « le français, qui accentue légèrement la dernière syllabe, ne peut laisser un mot attendre l'accent trop longtemps ». Ainsi, rebelle, dissyllabique, ne contient qu’une syllabe inaccentuée ; rebellion en contiendrait trois. Ce déséquilibre est corrigé par l’adjonction d’un accent.

    On se gardera donc de prononcer re-bèlion, comme on l'entend trop souvent, mais bien ré-bèlion.

    Séparateur de texte


    Remarque 1
    : De même, les adjectifs tenace et reclus (sans accent) donnent les substantifs ténacité et réclusion (avec un accent aigu).

    Remarque 2 : Dérivé du latin bellum (« guerre »), rébellion est un substantif féminin qui signifie « révolte, soulèvement, résistance ouverte aux ordres de l'autorité légitime ».

    Rebelle

    Film de Sam Mendes.

     

    « S'ass(e)oirEmpire / Emprise »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :