• Quel choc !

    « L'année 2013 se terminait donc en beauté pour Shy'm, mais le mois de décembre a été entâché d'un événement choquant (...) Deux hommes ont en effet percuté le véhicule dans lequel elle se trouvait, et dont elle est sortie pour procéder à un constat à l'amiable. »

    (Charles Decant, sur purecharts.fr, le 9 décembre 2013) 
     
    Shy'm (photo Wikipédia sous licence GFDL par Georges Biard)
     

    FlècheCe que j'en pense


    Pour sûr, un accent circonflexe sur le a du verbe entacher, ça choque !

    Le cas de dont est plus discutable. Longtemps, le relatif fut employé comme adverbe de lieu au sens de d'où, en raison de leur origine latine commune (de unde) : « Rentre dans le néant dont je t'ai fait sortir » (Racine, cité par Littré). Avec des verbes comme venir, sortir, partir, descendre, etc., la plupart des grammairiens (dont Girodet, Thomas, Hanse) préconisent de faire aujourd'hui la distinction entre d'où et dont, selon qu'il s'agit de marquer le lieu (éloignement, point de départ) ou l'origine (descendance, extraction). Comparez : La ville d'où il vient et L'illustre famille dont il descend.

    Si l'emploi de dont pour d'où dans les cas où l'idée de lieu matériel domine (Le pays dont il sort pour Le pays d'où il sort) ne saurait constituer une faute − quoi qu'ait pu en penser Vaugelas (1) −, l'Académie le considère désormais comme « vieilli » (pour ne pas dire archaïque) ou « littéraire ». Deux adjectifs qui, convenons-en, font... tache dans notre décor.


    (1) « Quelques-uns disent encore dont, pour d'où, comme le lieu dont je viens, mais c'est très mal parler ; il faut dire d'où je viens, quoique ce fût sa vraie et sa première signification » (Remarques sur la langue française, 1647).


    Remarque
    : On notera avec Dupré que l'emploi de d'où s'étend aux verbes qui, par figuré, ont « une valeur spatiale de point de départ » : conclure, il suit que, il résulte que. Un fait d'où je conclus que...


    Voir également les billets Tache / Tâche et Dont.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Le mois de décembre a été entaché d'un évènement choquant.

    Le véhicule d'où elle est sortie (de préférence à dont elle est sortie).

     

    « Bruits de couloirLa premier ministre »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Joshua
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 05:04

    Bonjour,


    N'existe-t-il pas, toutefois, l'alternative "duquel", dans ce cas-là?


    Merci en tout cas pour tous vos billets qui m'instruisent au quotidien!

    2
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 12:33

    Merci de votre message d'encouragement.

    Lorsque l'antécédent est un objet masculin, dont est l'équivalent de duquel. L'analyse est donc la même.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :