• Combien / Comme / Comment

    On sous-estime l'inventivité de nos adolescents en matière d'adverbe exclamatif, nouvel objet de leurs prédilections.

    Nous avions déjà le choix entre le raffiné Combien je le regrette !, le courtois Comme je suis confus !, le classique Que je suis désolé !, le familier Ce que j'suis bête ! et le trivial Qu'est-ce que j'en ai à faire ?

    Voici éclore le délicieusement fleuri Comment tu me fais ch... !, assorti de sa non moins subtile variante Comment que tu me les c... !

    La jeunesse de notre pays (les générations qui l'ont précédée, aussi) serait bien inspirée d'ouvrir une grammaire et de retenir que, dans une tournure exclamative, c'est l'adverbe comme qui marque le degré, l'intensité, voire la manière : Comme tu es grand ! Comme il me parle ! Comme j'aimerais te croire ! Comme je suis désolé !

    Dans l'interrogation indirecte, comme s'emploie parfois au lieu de comment ou de combien (Il ne sait pas comme je l'aime ou combien je l'aime : expression de l'intensité), mais on privilégie généralement comment pour exprimer la manière et combien pour exprimer la quantité : Je me demande comment il a réussi. Je ne sais pas combien de personnes viendront.

    Comme toujours en français, la précision est une alliée ô combien précieuse. Comment en douter ?

    Séparateur de texte


    Remarque : Article inspiré de celui de Bruno Dewaele consacré au même sujet [sur son blog(ue) A la fortune du mot] et de sa malice coutumière.

    Combien / Comme / Comment
    Beaucoup, beaucoup...
    (Film de Bertrand Blier)

     

    « Aubade / SérénadeDentition / Denture »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :