• Z-yeux

    Z-yeux


    « Z-yeux révulsés, état de transe en série sur scène, en plein Paris » (à propos du spectacle parisien de l'hypnotiseur québécois Messmer, photo ci-contre).
    (Cécile Laronce, au 19/20 de France 3, le 3 novembre 2012)
     


     

    FlècheCe que j'en pense


    Je regardais, tout yeux tout oreilles (entendez : attentivement), le journal télévisé du soir, quand le lancement du sujet sur l'hypnotiseur québécois m'obligea à froncer les premiers et à tendre la seconde.

    Se pouvait-il ?... Non, je n'avais pas rêvé : notre journaliste, obnubilée par le regard magnétique de Messmer, venait de nous servir une liaison fort mal-t-à-propos !

    Bien sûr, il est un cas – considéré comme familier – où l'Académie elle-même autorise cette licence : « Entre quatre yeux (on prononce ordinairement, par plaisanterie, entre quat'z-yeux), en tête à tête », mais cet usage, critiqué dans la langue soignée, pourrait s'expliquer par le fait que certains adjectifs numéraux étaient à l'origine déclinables : « Li quatres maistres de l'hospital » (Fallot, 1284). Yeux faisant partie des rares mots d'origine latine commençant par un y, la liaison pouvait alors sembler naturelle.

    Il serait donc erroné de voir dans ce z intercalaire le recours à une lettre euphonique, pour faciliter le passage d'une voyelle à une autre, en cela que ce procédé ne s'envisage en français qu'en présence d'une forme verbale : vas-y, aime-t-il...

    En l'absence de verbes et de déterminants dans la phrase qui nous occupe, yeux ne saurait donc se prononcer autrement que [ieu] dans la langue soignée.

    Remarque :

    Le pluriel œils n'est conservé que dans les mots composés à sens figuré (des œils-de-bœuf) et dans quelques emplois techniques.


    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Yeux révulsés, état de transe en série.

     

    « Haute en couleursJe ne sache pas que / Que je sache »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Novembre 2012 à 12:58
    soky

    Tu as de beaux [bô] yeux [zieu]. C'est bête mais je viens de me rendre compte que le 'x' fait sa liaison en 'z'. De beaux z-habits.

    J'en crois pas mes z-yeux :-)

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Lundi 5 Novembre 2012 à 13:19

    On est tellement habitués à avoir un déterminant ou un qualificatif au pluriel devant yeux que l'on en oublierait presque que le s euphonique ne se justifie... qu'en cas de liaison ! Il ne saurait faire partie intégrante dudit mot utilisé seul, en tête de phrase.

    3
    larruchon
    Lundi 5 Novembre 2012 à 21:04

    aucune faute! on dira plus facilement "il était /z/yeux ouverts". ce z euphonique s'explique par la suppression du "s" de liaison devant yeux, et la difficulté de commencer une phrase ou un syntagme par un yod!

    4
    Marc81 Profil de Marc81
    Lundi 5 Novembre 2012 à 22:09

    L'extrait que vous citez de Wikipédia commence par : "Quant à l'utilisation d'une consonne euphonique en début de mot, le français familier la connaît également avec le pluriel d'œil, yeux". De même, il est écrit un peu plus haut : "Ainsi, on dira en français familier "ceux qui z ont" en alternance avec "ceux qu'ont"". Mes réserves restent donc d'actualité, me semble-t-il, en ce qui concerne la langue soignée.
    Par ailleurs, je ne vois pas bien "la difficulté de commencer une phrase par yod" : Y a-t-il quelqu'un ? n'est pas si compliqué à prononcer...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :