• Y'a pas bon l'élision !

    « L’élue municipale de Seine-et-Marne en voie d’être exclue de l’UMP pour avoir pastiché une publicité sur son site Facebook au dépens de la ministre de la Justice Christiane Taubira, doit être jugée, a estimé vendredi la ministre Yamina Benguigui. »

    (paru sur liberation.fr, le 15 novembre 2013)
     
    Christiane Taubira (photo Wikipédia sous licence GFDL par Guillaume Paumier)
     

    FlècheCe que j'en pense


    Nous savons, depuis le mois dernier, que dépens a moins à voir avec dépendre qu'avec dépenser (lien ci-dessous). Voici que l'article de Libération, qui reprend sans plus de contrôle une dépêche de l'AFP, me fournit l'occasion de rappeler que, à l'instar de frais, ledit substantif masculin ne s'emploie qu'au pluriel, notamment dans la locution prépositive aux dépens de, qui signifie proprement « aux frais de » (Il s'est enrichi à mes dépens) et, figurément, « au détriment, au préjudice de » (Apprendre quelque chose  à ses dépens).

    Quant au (trop ?) célèbre slogan « Y'a bon.. Banania », aujourd'hui honteusement pastiché, rappelons qu'il renferme en sa tasse fumante deux perles de la plus belle eau : d'abord, cette apostrophe, marque de l'élision en français, dont la place se justifierait davantage avant le y (amuïssement du l de il dans il y a) qu'après (aucune élision entre le y et le a), mais habitude a été prise d'employer la graphie fautive y'a quand on veut rendre la prononciation familière ya (Y'a d'la joie !) et non i-a (Y a-t-il quelqu'un ici ?) ; enfin, ces deux points de suspension qui, dans notre langue, vont d'ordinaire par trois...

    Las ! il faut croire qu'il y a bon... nombre d'années que l'on ne prend plus le temps de se relire ni d'ouvrir une (y a) bonne grammaire.


    Voir également le billet Tout dépend.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Une publicité aux dépens de la ministre.

     

    « Paroxisme ?Avis de gros grain »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Janvier à 10:25

    Bonjour.
    Je ne sais pas trop où poser ma question relative à l'élision, je le fais sur le premier exemple.
    Ma question concerne l'oral, et je n'ai pas trouvé de réponse à ce "problème" particulier.
    Lors d'une répèt. théâtrale, à la lecture d'un élément du texte : tout Athènes, la personne a prononcé toutAthènes, et ça m'a choqué sans que j'aie l'argument pour contrer cette prononciation : pouvez-vous m'aider ?
    Merci.
    Bonne journée.

      • Lundi 23 Janvier à 11:00

        Demandez-vous comment vous prononceriez ces phrases : Ils ont mangé le poulet tout entier. Ils ont attendu une journée tout entière...
        (Notez que votre question porte sur la liaison et non sur l'élision.)

    2
    Lundi 23 Janvier à 11:25

    Merci.

    Pour éviter le hiatus ?

    Certes, mais je ne sais pourquoi, avec l'exemple que je vous ai proposé, intuitivement (à cause du fait qu'il s'agit d'un nom propre ?) je ne le ressens pas de la même manière !

    Touten le sachant, je mélange toujours élision et liaison !  :-(

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :