• Tout dépend...

    Tout dépend...

    « Mais cette croissance à la vitesse grand V s’est faite aux dépends d’autres équipements informatiques » (à propos du marché des tablettes tactiles).

    (Clémence Dunand, sur lesechos.fr, le 22 octobre 2013) 

    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Blake Patterson)
     

    FlècheCe que j'en pense

     
    Notre journaliste aurait-elle oublié de noter sur ses tablettes que la locution aux dépens de a bien plus à voir avec dépenser qu'avec dépendre, eu égard à l'étymologie ?

    Emprunté du latin dispensum, participe passé neutre substantivé de dispendere (« peser en distribuant, partager ; distribuer ») à l'origine de l'adjectif dispendieux, dépens est un ancien nom masculin pluriel qui n'est plus guère employé au sens propre de « frais, ce que l'on dépense » que dans le vocabulaire juridique, la langue usuelle lui ayant depuis longtemps préféré dépense(s). Il subsiste dans la locution prépositive aux dépens de, qui signifie proprement « aux frais de » (Il vit grassement, il s'est enrichi à mes dépens) et, figurément, « au détriment, au préjudice de » (Apprendre quelque chose  à ses dépens).

    Rien à voir, donc, avec la forme conjuguée du verbe dépendre, emprunté du latin dependere : (je, tu) dépends. C'est pourquoi on veillera à ne pas affubler notre substantif (toujours employé au pluriel, à l'instar de frais) d'un d que rien ne justifie. La Fontaine ne s'y est pas trompé, lui qui écrivait en 1668 : « Apprenez que tout flatteur / Vit aux dépens de celui qui l'écoute. » Après tout, cette leçon vaut bien un fromage et une tablette... de chocolat !

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Cette croissance s’est faite aux dépens d’autres équipements informatiques.

     

    « C'est cadeau...De si tôt »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Clémence
    Mardi 10 Décembre 2013 à 23:28

    Oups ! Quelle douleur d'être épinglée...


    Mais MERCI ! On ne retient jamais mieux une leçon que lorsqu'on l'apprend à ses dépens... 


    Promis, je veillerai à respecter encore plus notre belle langue. 


    Clémence


     

    2
    Mardi 10 Décembre 2013 à 23:42

    Merci de votre visite... et de votre bon état d'esprit !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :