• Tour de main / Tournemain

    Si, comme moi, vous avez parfois hésité entre ces deux expressions, pas d'inquiétude : elles sont toutes deux correctes et possèdent a priori la même signification, à savoir « en aussi peu de temps qu'il en faut pour tourner la main », c'est-à-dire « très rapidement, en un instant » :

    Il s'empara d'un manteau en un tour de main (ou en un tournemain).

    Mais voilà : l'Académie considère désormais la locution adverbiale en un tournemain comme vieillie et privilégie donc la graphie en un tour de main, forme altérée de la précédente selon Armand Bottequin (où l'on apprend que en un tour de main est un tour de seconde main...).

    Est-il besoin de préciser que tous les spécialistes ne partagent pas cet avis ? D'une part, Littré note que « tour de main signifie un acte d'adresse exécuté avec la main ; et tournemain, l'action de tourner la main. Aussi, quand on veut exprimer quelque chose qui se fait vite, il faut dire : en un tournemain, et non : en un tour de main ». D'autre part, la locution en un tournemain serait attestée dès 1583 selon le Dictionnaire historique de la langue française, quand la plus ancienne occurrence de en un tour de main que j'aie trouvée remonte à... 1585 : n'en déplaise à l'Académie, tout porte à croire que les deux formes sont apparues la main dans la main.

    Vous l'aurez compris : dans cette affaire, je vous cède ladite main...

    Séparateur de texte


    Remarque
    : On dira toutefois : Il a le tour de main, un bon tour de main (= il est habile) et non Il a un bon tournemain (tournemain, à la différence de son paronyme, n'étant pas employé en dehors de la locution adverbiale).

    Tour de main / Tournemain
    À croire que les recommandations de l'Académie
    ne sont pas toujours entendues...
    (Éditions de l'Aube)

     

    « Décade / DécennieCollègue / Confrère »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Septembre 2011 à 09:39

    OK pour tour de main que je préférais déjà à l'ancien tournemain.

    Merci à +

    Lydia

    2
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 08:05

    Tiens me revoilà chez toi car j'ai reçu un avis pour cet article. Je ne sais pas comment ça se fait. Il y avait longtemps que je n'étais passée ici mais c'est avec plaisir que je le fais comme toujours.

     

    Bon jeudi,

    Lydia

    3
    Marc81 Profil de Marc81
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 09:08

    Bonjour Lydia. Les mystères de l'informatique...

    4
    Annie51
    Samedi 7 Septembre 2013 à 11:06

    Merci d'avoir éclairé ma lanterne, je m'endormirai un peu moins sotte ce soir.

    Annie

    5
    M. BA
    Mercredi 12 Mars 2014 à 12:13

     

    Bonjour Monsieur,

     

    Je voudrais vous rendre un hommage appuyé pour tous ces efforts que vous fournissez pour nous faire découvrir davantage la langue française et ses mille et une subtilités. Le français n’est certes pas ma langue maternelle, mais il est devenu, par la force des choses, la langue officielle de mon pays, le Sénégal… « C’est notre butin de guerre » (Kateb Yacine, écrivain algérien) que nous aimons et conservons pour sa beauté, sa poésie et, surtout, pour son universalité !

     Je voudrais donc, encore une fois, vous remercier pour votre excellent travail au service de ce patrimoine commun qu’est devenue la langue française.

     Cependant, je voudrais attirer votre attention sur l’emploi de « Aussi ». Dans votre billet consacré à l’emploi de « tour de main » et « tournemain », vous écrivez en citant Littré : Littré note que « tour de main signifie un acte d'adresse exécuté avec la main ; et tournemain, l'action de tourner la main. Aussi, quand on veut exprimer quelque chose qui se fait vite, il faut dire : en un tournemain, et non : en un tour de main ».

     Si je me fie au Robert, il conviendrait plutôt d’écrire : «Aussi, De plus (ou en outre), quand on veut exprimer quelque chose qui se fait vite, il faut dire : en un tournemain, et non : en un tour de main ».

     « Aussi », placé en début de phrase et avec inversion du sujet et du verbe, exprime la conséquence et ne signifie donc pas « De plus », « En outre »…

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    6
    Mercredi 12 Mars 2014 à 13:02

    Je tiens tout d'abord à vous remercier de votre message de soutien.

    Concernant votre remarque sur l'emploi de l'adverbe aussi, il ne vous aura pas échappé que la phrase que vous évoquez est placée entre guillemets : il s'agit d'une citation de Littré, que je me garderais bien de modifier !

    J'aurais d'autant moins de raison de le faire que le tour est grammaticalement irréprochable : aussi est ici correctement employé en tête de phrase au sens de "c'est pourquoi" (pour marquer un lien logique). Quant à l'inversion du sujet à laquelle on est en droit de s'attendre (Aussi faut-il dire, au lieu de Aussi il faut dire), Girodet note qu'elle est fréquente dans la langue surveillée, mais pas obligatoire.

    7
    M. BA
    Mercredi 12 Mars 2014 à 14:16

    Au temps pour moi!

    8
    Gromonal
    Mercredi 11 Juin 2014 à 10:33

    Quel plaisir de lire des échanges de cette nature pour un habitué des forums sur l'informatique ou la moto (à peine lisibles et polémiques à la caricature). Merci de persévérer !

    9
    M. BA
    Lundi 16 Juin 2014 à 10:47

    Bonjour, Je reviens encore vers vous au sujet de l’emploi de « aussi » en tant que conjonction… Voici ce que j’ai lu à ce propos sur le site québécois « banque de dépannage linguistique : « Placé en début de phrase, aussi est une conjonction et marque une conséquence ou une explication. Il a le sens de « c’est pourquoi, par conséquent ». Dans ce cas, le verbe et le sujet d’une phrase introduite par aussi sont généralement inversés, et on ne met pas de virgule après aussi. » Or, dans le passage que vous avez cité, Littré a bien mis une virgule après « aussi »… Où se situe le « problème » ? Voulez-vous éclairez ma lanterne ?

    10
    Lundi 16 Juin 2014 à 17:15

    J'aurais deux explications à avancer. D'abord, l'inversion après aussi est "généralement" constatée, ainsi que l'écrit prudemment l'Office québécois de la langue française ; quand elle serait fréquente, la pratique n'en reste pas moins facultative. Ensuite, Grevisse constate que le pronom sujet garde d'autant plus facilement sa place habituelle que l'adverbe (en l'occurrence aussi) est suivi d'un complément ou d'un autre syntagme ; tel est le cas dans la citation de Littré, "quand on veut exprimer quelque chose qui se fait vite" venant s'intercaler entre "aussi" et "il faut dire".

    11
    M. BA
    Mardi 17 Juin 2014 à 11:11

     Merci pour toutes ces précisions. Toutefois, le doute subsiste toujours au sujet de l’utilisation ou non de la virgule…

     Pour tout vous dire, en ce qui concerne le cas précis que j’ai cité à propos de l’emploi de « aussi » en tant que conjonction placée en début de phrase pour marquer un rapport de conséquence,  les nombreux  exemples que j’ai rencontrés ne comportent pas la fameuse virgule…

     « Il suivait les laboureurs et chassait […] les corbeaux […] Aussi poussa-t-il comme un chêne » (Flaubert).

     

    12
    Mardi 17 Juin 2014 à 11:41

    Récapitulons :

    - Quand l'adverbe aussi est placé en tête de phrase, l'inversion du sujet n'est pas obligatoire, mais fréquente dans la langue surveillée. Dans ce cas, il est d'usage de ne pas mettre de virgule : Aussi poussa-t-il comme un chêne. Aussi faut-il dire...

    - quand l'adverbe aussi est directement suivi d'un complément ou d'un autre syntagme (généralement encadré par des virgules), il est d'usage de ne pas faire l'inversion : Aussi, vous l'aurez deviné, il poussa comme un chêne. Aussi, quand on veut exprimer quelque chose qui se fait vite, il faut dire...

    - toutefois, les exemples venant contredire ces usages sont nombreux : Aussi je me levai (Dumas fils). Aussi, la veille, avait-il osé parler de... (Zola). Etc.

    13
    M. BA
    Mardi 17 Juin 2014 à 12:25

    Merci, c'est plus clair à présent!

    14
    M. BA
    Mercredi 18 Juin 2014 à 16:51

     Je viens de lire ceci dans Jeune Afrique : « Ensuite, c’est parce que le système d’abonnement n’existe pas pour ces millions de personnes sans emploi connu, ni d’ailleurs pour les salariés et autres fonctionnaires payés au lance-pierres. » 

     L’auteur devrait plutôt écrire «  payés avec un/des lance-pierre (s) » en lieu et place de « payés au lance-pierres », non ?...

     

    15
    Mercredi 18 Juin 2014 à 18:25

    Je vous invite à consulter le TLFi.

    16
    M. BA
    Jeudi 19 Juin 2014 à 09:21

    Je viens de le consulter, merci.

    17
    milkanie
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 17:43

    Un article très bien écrit, merci.

    18
    Isela
    Mardi 4 Août 2015 à 00:13

    Bonjour,


     


    Mais si je dis "l'enquête de terrain est d'abord une question de 'tour de main'...", qu'est-ce que cela veut dire?

    19
    Mardi 4 Août 2015 à 08:05

    Un question de méthode, pourquoi pas, mais de tour de main ? Cela n'a pas de sens.
    Rappelons que tournemain (ou tour de main) n'est usité que dans la locution en un tournemain (ou en un tour de main).

    20
    Isela
    Mardi 4 Août 2015 à 19:12

    Merci beaucoup!

     

    Je t'envoie une image où on montre la phrase "de tour de main" ^^:

     https://es.pinterest.com/pin/308918855668056622/

    21
    Mardi 4 Août 2015 à 23:45

    Il me semble que l'auteur veut en fait parler d'une question de doigté, d'habileté. Mais tour de main est tout à fait inapproprié ici.

    22
    Vincent
    Mercredi 5 Août 2015 à 09:16

    Oui ! confusion entre "tour de main" et "coup de main". Mais le sens de "coup de main" dépend aussi du contexte. Comparons :

    Il a le coup de main pour ce genre d'opération.

    et

    Il a eu un coup de main pour cette opération.

    23
    DESPREE de LAUDER
    Mardi 15 Mars 2016 à 14:56

    AH EXCUSEZ MOI MAIS SI TOURNEMAIN SERAIT DESUET IL N A EN AUCUN CAS LE SENS DE 

    TOUR DE MAIN . si cette dernière expression ,désigne la vitesse d 'exécution d'un "process".  

    LE TOURNEMAIN N EST AUTRE QU UN SYNONYME DE  savoir faire.

    "LE SECRET DE LA CUISINE RESIDE DANS LE TOURNEMAIN"  LE SAVOIR FAIRE , et non d être 

    faite dans un tour de main . Ce qui d'ailleurs  dans l'application de ces deux mots est proprement contradictoire . Il ne faut pas dans notre cas confondre   Grande cuisine   et ..."fast food"

      • Mardi 15 Mars 2016 à 17:57

        Tournemain, un synonyme de "savoir-faire" ? Ce n'est pas l'avis de nos dictionnaires, selon lesquels tournemain n'est usité que dans la locution en un tournemain, qui signifie "en aussi peu de temps qu'il en faut pour tourner la main".

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :