• Tour de champ


    « Rouler la caisse : Se dit d'un coureur qui démarre à tout bout de champs, qui en fait trop. Il s'expose à quelques retours de bâton de la part des ses adversaires, voire de ses partenaires. »
    (paru sur editions-larousse.fr)

     
     

    FlècheCe que j'en pense


    Grande fut ma surprise de découvrir, sur le site des Éditions Larousse, cette définition extraite de l'ouvrage Le Tour, 100 ans de légende. Loin de moi l'intention de rouler ici des mécaniques, mais il m'avait toujours semblé que dans l'expression figurée et familière à tout bout de champ, qui signifie « à chaque instant, à tout propos », champ devait s'écrire au singulier. Ne s'agissait-il pas, à l'origine, d'évoquer le travail répétitif du paysan labourant sans relâche son champ, d'un bout à l'autre ? De fait, l'Académie confirme : Il m'interrompt à tout bout de champ (notez au passage l'absence de trait d'union, contrairement à la locution voisine sur-le-champ, au sens de « tout de suite »).

    Fausse analogie avec temps ? Persistance d'un s qui se voudrait étymologique (champ est issu du latin campus, « plaine ») ? Simple étourderie ? Peu importe : Larousse doit choisir son camp et éviter de venir nous mettre des bâtons dans les roues en cédant à la tentation de ce... tour au pluriel .

    Mon petit doigt − qui en connaît un rayon − me souffle que le stagiaire qui s'occupe dudit site devait avoir ce jour-là... la tête dans le guidon. De là à ce que l'on apprenne qu'il a depuis pris la clef des champs.


    Remarque : En revanche, on écrira correctement : (prendre, aller, couper) à travers champs.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Un coureur qui démarre à tout bout de champ.

     

    « (Le, la) CentrafriqueBeaucoup de bruit pour rien »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :