• Temps de crise

    « Que ce serait-il passé s'il n'y avait pas eu de réaction ? (...) Nous n'allons pas installer ceux que nous considérons aussi dangereux qu'Assad, et que nous avons combattu au Mali (...) Quand un pays est miné par le doute que créé l'insécurité, il perd ses références (...) Les premières tranches du barème seront allégées, pour que la facture "des contribuables qui ont pu payer un peu plus d'impôts avec la refiscalisation des heures supplémentaires" soient moins lourde » (propos de François Hollande lors de sa récente intervention sur TF1).

    (Chloé Woitier, Marie Bartnik, sur lefigaro.fr, le 15 septembre 2013)
    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Jean-Marc Ayrault)
     

    FlècheCe que j'en pense

     
    Des fautes de français... Est-ce là tout « ce qu'il faut retenir de l'intervention de François Hollande », dimanche soir sur TF1, comme le laisse entendre le titre de cet article du Figaro ?

    Quitte à retranscrire les propos du chef de l'État, autant éviter de le faire dans la précipitation. Et c'est bien à tort que l'on se persuaderait qu'une rédaction à quatre mains ne pût s'accompagner d'une relecture entre quatre yeux.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Que se serait-il passé ?

    Ceux que nous considérons comme aussi dangereux qu'Assad et que avons combattus au Mali.

    Pour que la facture soit moins lourde.

     

    « Je m'insurge !Voilà qui rend flou ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :