• Tant est si bien

    «  Le temps, l'action inlassable du cardinal en faveur du dialogue judéo-chrétien ont fait leur œuvre, tant est si bien (...) qu'il est devenu, "non plus un symbole de division, mais de rapprochement entre juifs et chrétiens" » (à propos de feu le cardinal Lustiger, photo ci-contre).

    (Laurent Zecchini, sur lemonde.fr, le 24 octobre 2013)   

     

    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Claude Truong-Ngoc)


    FlècheCe que j'en pense


    Vraiment si bien, l'adverbe tant ? Quand il serait paré de toutes les qualités, il ne saurait s'accommoder pour autant de la forme conjuguée du verbe être dans la locution conjonctive tant et si bien que, qui signifie « à un tel point que, de telle sorte que » : Il parlait avec beaucoup de talent, tant et si bien qu'on l'aurait écouté jusqu'au soir.

    Simple confusion entre les homophones est et et ? Influence de l'expression si tant est que (« à supposer que, en admettant que ») ? C'est égal : à tant faire que d'être journaliste au Monde, autant éviter de froisser son monde et s'imposer une séance de relecture.

    Remarque : On notera l'emploi de la minuscule quand le substantif juif fait référence à la religion (Comme les chrétiens et les musulmans, les juifs sont des monothéistes), de la majuscule quand il s'agit d'exprimer l'appartenance à un groupe ethnique (Les Juifs de la diaspora).

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Tant et si bien qu'il est devenu...

     

    « Damné danois !Gue(u)non »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :