• Syntaxe : en marche ou en roue libre ?

    « On comprend bien le dilemne d'Edouard Philippe. »
    (Hervé Nathan, sur marianne.net, le 26 mai 2017)   

    Édouard Philippe, source assemblee-nationale.fr

     

      FlècheCe que j'en pense


    Que m'a-t-il donc pris de lire le dernier édito d'Hervé Nathan, directeur adjoint de la rédaction du journal Marianne, intitulé « Edouard Philippe aux électeurs de Bretagne : dégagez Ferrand pour moi svp » ? Je ne parle évidemment pas du fond de l'affaire, qu'il ne m'appartient pas de commenter ici, mais de la forme... laquelle dégage une fâcheuse impression d'à-peu-près. Jugez plutôt.

    « "Vox populi, vox dei" (la voie du peuple est celle des dieux), disaient les Anciens. » Gageons que les Modernes auront su remettre ladite traduction dans le bon chemin.

    « La manœuvre qui qui [sic] consiste à recourir à une soi-disant justice "populaire" par l'intermédiaire d'un scrutin politique, n’est pas vraiment glorieuse et a peu à voir avec la justice. » L'Académie a beau rappeler que, contrairement à prétendu, l'adjectif invariable soi-disant ne saurait s'appliquer à une chose (laquelle, convenons-en, aurait bien du mal à dire quoi que ce soit), rien n'y fait : celui-ci s'impose, dans l'usage courant comme en littérature, au détriment de celui-là. Maurice Druon lui-même compte parmi les contrevenants : « Et le renflouage soi-disant refusé par les Leroy, qu'est-ce qu'il y avait de vrai là-dedans ? » C'est dire !

    « Une assertion dont on se demande ce qu'en pensent les cotisants de la Mutuelle de Bretagne. » Et vous, que pensez-vous de ce en, dont tout porte à croire qu'il fait double emploi avec le relatif dont ?

    « Edouard Philippe a publié le 25 mai une circulaire enjoignant tous les ministres de lui faire part "de tout intérêt antérieur à ces cinq ans susceptible d'influencer ou de paraître influencer une décision publique à laquelle vous serez associé". » Est-il vraiment besoin, je vous le demande, de s'obstiner à employer un verbe dont on ne maîtrise pas la construction ? Si l'on n'est pas prêt à souscrire à l'idée d'enjoindre à quelqu'un de faire quelque chose, mieux vaut encore se rabattre sur le verbe ordonner, d'usage plus courant.

    « On comprend bien le dilemne d'Edouard Philippe. » On comprend moins la tentation d'Hervé Nathan de se laisser aller à écrire, au mépris de l'étymologie (le grec lêmma désignait ce que l'on prend ou reçoit, puis la prémisse d'un syllogisme), dilemne par contamination avec indemne.

    « Un psychanalyste conclurait que le subconscient du Premier ministre impuissant, allié à son surmoi, appelle tout simplement les électeurs du Finistère à "dégager" Richard Ferrand du paysage politique, quoi qu’il affirme penser le contraire. » Notre journaliste, quant à lui, a-t-il seulement conscience d'avoir confondu la conjonction concessive quoique (en un mot), synonyme de bien que, et la locution concessive quoi que (en deux mots) qui signifie « quelle que soit la chose que » ? Comparez : Quoi qu'il affirme, je ne le crois pas et Il ne me croit pas, quoiqu'il affirme le contraire.

    De là à ce que notre homme s'entende dire qu'il ne se montre guère... déférent envers la langue française.


    Voir également les billets Soi-disant, Enjoindre, Quoique et Dilemme.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    La voix du peuple est celle de Dieu.

    Une prétendue justice populaire.

    Une assertion dont on se demande ce que pensent les cotisants de la Mutuelle de Bretagne.

    Une circulaire enjoignant à tous les ministres de...

    On comprend bien le dilemme d’Édouard Philippe.

    Il appelle les électeurs à dégager Richard Ferrand du paysage politique, quoiqu'il affirme penser le contraire.

     

    « Prends garde à toi, moulu !Un rapport explosif »

  • Commentaires

    1
    dan
    Mardi 13 Juin à 15:05
    dan

    les commentaires apportent un peu d'humour à la correction sans concession. l'auteur de la copie a-t-il été informé? ^-^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :