• Se prémunir (de)

    Se prémunir (de)

    « Pensez à jeter un oeil aux recommandations du ministère de la Santé pour vous prémunir de ces très fortes chaleurs. »

    (paru sur sciencesetavenir.com, le 19 juillet 2013) 

     

     

    FlècheCe que j'en pense


    Notre journaliste aurait été bien inspiré de jeter également un œil dans son dictionnaire : il y aurait appris que le verbe (se) prémunir se construit correctement avec la préposition contre, non avec de.

    À sa décharge, reconnaissons qu'il fut un temps où les anciens jonglaient avec les deux prépositions, selon que le verbe (à l'origine écrit sans accent) signifiait « munir par avance » – conformément à son étymologie latine, praemunire, de prae, « auparavant », et munire, « munir » – ou « protéger ou mettre en garde quelqu'un contre un risque, une menace ». Comparez :

    Dieu l'a prémuni de courage pour batailler (1625). Comme ce mal est très fréquent, il est nécessaire de se prémunir de bons remèdes (1669). Noë, prémuni de Dieu par amonition (Chartier, XVe siècle, cité par Littré).

    Le peuple doit être prémuni contre l'Antéchrist (1611). Il faut se prémunir contre cette ruineuse passion (1645). On est prémuni contre ces erreurs (1674).

    Les deux acceptions sont presque opposées : la première est clairement fondée sur le sens de munir (« pourvoir ») et en reprend naturellement la construction avec la préposition de (qui introduit ce qui est nécessaire), quand la seconde a à voir avec protéger, défendre et exige la préposition contre, mieux adaptée pour exprimer la menace à repousser.

    De nos jours, le verbe prémunir est surtout employé à la forme pronominale, au sens de « prendre les précautions nécessaires pour se préserver de quelque désagrément » ; dans cette acception, la préposition contre est de rigueur : Comment se prémunir contre cela ? (et non Comment s'en prémunir ?). Ils se sont prémunis contre ce risque (ils ne se sont pas munis de ce risque, ils se sont protégés contre ce risque).


    Voir également le billet (Se) prémunir.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Pensez à vous prémunir contre ces très fortes chaleurs.

     

    « Tinto(u)inInélégibilité »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :