• Sans compter sur

    Sans compter sur


    « Mais c'est sans compter sur le fait que lorsque les Français coupent la tête de leur roi, ce n'est pas pour le rappeler sur le trône » (à propos d'un hypothétique retour au pouvoir de Nicolas Sarkozy, photo ci-contre).

    (paru sur marianne2.fr, le 5 octobre 2012) 

     

     
    (photo Wikipédia sous licence GFDL par EPP)

     

    Sans compter sur

    « C'était sans compter sur sa première passion avec le Haïtien Jean Dominique » (à propos de la romancière Maryse Condé, photo ci-contre).

    (Marianne Payot, dans L'Express no 3204, novembre 2012)

    (photo Wikipédia sous licence GFDL par MEDEF)



    FlècheCe que j'en pense


    La confusion est fréquente entre les locutions compter sans (« ne pas tenir compte de »), sans compter (« sans faire entrer en compte ») et compter sur (« avoir confiance en, se fier à »).

    On écrira correctement : Je compte sur le fait qu'il viendra (ou, plus légèrement : Je compte qu'il viendra). Nous serons donc dix à table, sans compter les enfants. Mais l'on peut se voir rétorquer : C'est compter sans le fait qu'il est souffrant.

    Revenons-en à nos exemples : en toute logique, c'est sans compter sur devrait signifier « c'est sans avoir confiance en », là où tout porte à croire que l'on voulait dire « c'est oublier (que) ».

    Comptons sur nos journalistes pour prendre en... compte ces remarques afin de régler définitivement celui de ces quiproquos.

    Voir également le billet Compter sans / Compter sur.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    C'est compter sans le fait que...

    C'était compter sans sa première passion...

     

    « Pas prêt d'oublierS'expliquer de quelque chose »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :