• Revendications

    Une des raisons qui

    « Nous nous revendiquons indépendants de tout parti politique ou de toute organisation syndicale. Selon moi, c’est une des raisons qui explique que nous ayons déjà 100.000 signatures sur notre pétition en ligne » (propos du fondateur du mouvement des « poussins » pour la défense du statut actuel des auto-entrepreneurs).

    (paru sur challenge.fr, le 11 juin 2013)

     

    FlècheCe que j'en pense


    Poussins, pigeons et autres volatiles ont beau fondre à tire-d'aile sur nos responsables politiques, ce n'est pas une raison pour que la grammaire y laisse des plumes.

    Revendiquer (au sens de « réclamer » puis, par extension, d'« assumer ») est un verbe transitif qu'aucun dictionnaire usuel – à ma connaissance – n'enregistre à la forme pronominale : revendiquer un territoire, un héritage, un droit, une responsabilité, la paternité d'une œuvre. Seul le TLFi mentionne l'audacieuse construction se revendiquer comme (sur le modèle de se considérer comme) quand il est question d'appartenance à un groupe : Il se revendique comme noir (Sartre). Pour autant, si l'on tient à la voix pronominale, sans doute prêtera-t-on moins le flanc à la critique en recourant à se réclamer de (au lieu de se revendiquer de), se considérer comme, etc.

    Par ailleurs, nos poussins sont invités à faire la différence entre les tours « une raison qui explique que... », où seule une raison en particulier est source d'explication, et « une des raisons qui expliquent que... », où il est cette fois question d'une raison parmi toutes celles qui expliquent que... Inutile d'ergoter : le sens ne peut ici justifier l'accord au singulier. On prêchera toutefois l'indulgence, dans la mesure où tout porte à croire qu'il ne s'agit là que d'une simple... coquille.


    Voir également le billet Accord après un des... qui.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Nous revendiquons notre indépendance
    (ou Nous nous considérons comme indépendants) de tout parti politique ou de toute organisation syndicale.

    C’est une des raisons qui expliquent que...

     

    « Combat(t)ifRedresseur de tort(s) »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Andre79
    Vendredi 14 Juin 2013 à 10:19

    Certes Marc..

    Mais ne pourrait-on pas écrire : "C'est une raison qui explique parmi tant d'autres..."

    Auquel cas le singulier ne paraîtrait pas outrancier...

    Ce qui me ferait dire comme vous un peu plus haut  :"On prêchera l'indulgence ..."

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Vendredi 14 Juin 2013 à 10:49

    Il est évidemment tout à fait correct d'écrire : C'est une raison qui explique que...
    Il n'empêche, dans la locution un(e) des... qui, l'idée de pluralité ("un parmi d'autres") exige l'accord au pluriel ; c'est l'idée d'individualité (un peut alors être remplacé par celui) qui commande le singulier.
    Comparez : Il répondit à un des examinateurs qui l'interrogeaient (on insiste sur le fait que l'ensemble des examinateurs l'interroge) mais Il répondit à un des examinateurs, qui l'interrogeait (= il répondit à celui des examinateurs qui l'interrogeait).
    Comme vous le reconnaissez vous-même, le sens de notre exemple est bien celui de "une raison parmi d'autres" plutôt que de "celle (des raisons) qui explique", d'où l'accord au pluriel.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :