• Réticence, réticent

    Étymologiquement, le nom réticence est dérivé du latin tacere (« taire ») et désigne l'action de taire à dessein une chose qu'on pourrait ou qu'on devrait dire. Par conséquent, est réticent celui qui se tait volontairement, qui ne veut pas dire tout ce qu'il sait, qui ne livre pas toute sa pensée en persistant dans son silence.

    Un témoin réticent.

    Il m'a parlé sans réticence (= sans faire d'omissions).

    Dès le milieu du XVIIIe siècle, lit-on dans le Dictionnaire historique de la langue française, réticence s'est employé « par métonymie » pour désigner « l'attitude, le comportement de la personne qui se garde d'exprimer ouvertement sa pensée mais marque par sa réserve une désapprobation » : « J'hésitais à le rencontrer, puis jugeai que ma réticence était absurde » (André Gide), « Il approuva ce réquisitoire avec beaucoup de chaleur au début, mais bientôt avec des réticences » (Jules Romains). On ne s'étonnera donc pas d'apprendre que réticent a suivi la même évolution, au siècle suivant, en recevant très vite le sens abusif d'« hésitant, récalcitrant, qui marque de la réserve » − peut-être aussi sous l'attraction du français rétif (« récalcitrant, indocile ») et de l'anglais reluctant : « Le docteur les [= les malades] sentait réticents, réfugiés au fond de leur maladie avec une sorte d'étonnement méfiant » (Albert Camus), « Son autorité, sa compétence [...] m'inspiraient une réticente estime » (Hervé Bazin). N'en déplaise aux puristes, ce glissement sémantique peut sembler naturel, puisqu'il s'agit dans tous les cas de l'expression d'une marque de réserve : orale et délibérée, dans le sens classique ; générale et parfois involontaire, dans le sens actuel. On gagnera toutefois à maintenir cette distinction, en réservant les mots réticence/réticent à leur acception première et en disant dans les autres emplois :

    Il est peu disposé à nous aider ou Il hésite à nous aider ou Il est réservé à l'idée de nous aider (de préférence à Il est réticent à nous aider).

    Ils ont levé les dernières hésitations (de préférence à Ils ont levé les dernières réticences).

    Exprimer des réserves (de préférence à exprimer des réticences, qui frise l'oxymore).

    Séparateur de texte

    Remarque : À ce jour, seul le nom réticence est enregistré dans le Dictionnaire de l'Académie, pas l'adjectif associé réticent.

     

    Réticence, réticent

     

    « RepartieSanction, sanctionner »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :