• Résorbtion

    Résorbtion

    « Cependant, le redressement de l'économie étant en marche, la FED doit déjà prévoir la résorbtion de l'excès de liquidité » (à propos de la banque centrale des États-Unis).

    (paru sur latribune.fr, le 11 juillet 2013) 

     

     

     

    FlècheCe que j'en pense


    Grande est en effet la tentation de maintenir le b de résorber dans la graphie du substantif associé. Las ! résorptiondérivé savant du latin resorbere, a été formé sur le modèle d'absorption – entendez : à partir, non de l'infinitif du verbe latin (absorbere), mais de son supin (absorptum, qui a donné absorptio). On retiendra que la terminaison -btion n'a pas cours en français.

    Est-ce parce que résorption est à l'origine un terme de médecine désignant le retour dans la circulation d'un liquide extravasé (La résorption du pus, du sang) que notre journaliste s'est cru fondé à écrire liquidité au singulier ? Je n'irai pas jusqu'à affirmer que cela coule de source. En l'espèce, on privilégiera le pluriel, dès lors qu'il est question d'une somme d'argent immédiatement disponible.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    La FED doit déjà prévoir la résorption de l'excès de liquidités.

     

    « Le nouveau quiz de Jacques DrillonUne affaire personnelle »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Michel JEAN
    Mardi 24 Février 2015 à 11:41

    Ne s'agit-t-il pas plut^ot d'un phénomène d'adsorption???

    2
    Mardi 24 Février 2015 à 12:05

    Selon le Dictionnaire de l'Académie : "Phénomène par lequel un corps retient à sa surface des molécules à l'état solide, liquide ou gazeux. Purification des eaux par adsorption."

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :