• Repartie

    Répliquer promptement, le plus souvent avec de l'esprit et de l'à-propos, c'est « avoir de la repartie ».

    Elle a la repartie facile. Elle m'a lancé une de ces reparties dont elle a le secret.

    Avoir le sens de la repartie.

    On notera que, traditionnellement, repartie ne prend pas d'accent. La confusion provient de ce que l'on pense que ce mot dérive du verbe répartir alors qu'il est formé à partir du verbe repartir.

    En effet, repartir a deux sens bien distincts, que l'on se gardera de confondre :

    • « partir de nouveau » et « recommencer » : il se conjugue comme partir avec l'auxiliaire être, au sens propre (Il est venu ce matin et est reparti en fin de journée) comme au sens figuré (On le croyait fatigué, et le voilà qui est reparti de plus belle),

    • « répondre vivement et sur-le-champ » : il se conjugue comme mentir avec l'auxiliaire avoir [dans un registre vieilli ou littéraire : Il ne lui a reparti que (par) des injures].

    On fera la distinction avec le verbe répartir, qui signifie « partager, distribuer, attribuer à chacun sa part » (Les biens ont été équitablement répartis entre nous).

    Depuis 1990, l'orthographe rectifiée répartie, homophone (même prononciation) et homographe (même graphie) du participe passé du verbe répartir, ajoute un peu plus à la confusion. Car vous conviendrez qu'il ne s'agit là pas tant de « partager » des répliques (sens de répartir) que de les « lancer » (sens de repartir).

    Séparateur de texte


    Remarque
    : L'évolution, devant une consonne, du préfixe re- vers la forme ré- est fréquente, notamment en l'absence de valeur itérative propre. Ainsi de repartir (partir de nouveau) et répartir (partager). Quant à reviser (viser de nouveau), seule forme toujours attestée par l'Académie, elle est considérée de nos jours comme l'orthographe vieillie du verbe réviser.

    Repartie
    Editions Eyrolles

     

    « QuiconqueRéticence, réticent »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    soky
    Jeudi 20 Septembre 2012 à 00:23
    soky

    Le Robert en ligne autorise les deux graphies ainsi que la nouvelle orthographe.

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Jeudi 20 Septembre 2012 à 08:06

    Merci soky de cette précision... qui ne fait que conforter l'impression générale de grand n'importe quoi qui règne en ce domaine dans nos dictionnaires usuels. Car figurez-vous que, dans mon Robert illustré 2013 (à la différence du Robert en ligne, donc), seule la graphie repartie est mentionnée, avec [réparti] comme unique prononciation. Quant à mon Petit Larousse 2005, on y trouve bien les deux prononciations... mais avec la seule graphie classique. Allez comprendre !
    Bref, plutôt que d'écrire tout et son contraire au sein d'une même maison d'édition, mieux vaut s'en tenir ici à la graphie et à la prononciation "traditionnelles", qui ont le mérite de la clarté (quand j'écris re-, je prononce [re]).

      • leandre
        Jeudi 23 Mars à 17:44

        Comédien professionnel c'est une des règles que l'on nous apprend concernant la prononciation de repartir :

           avoir de la repartie  se prononce comme il s'écrit c'est à dire sans accent contrairement au verbe répartir qui n'a pas du tout le même sens (donc double faute de les confondre éthymologiquement parlant) qui lui se prononce avec l'accent.

        repartir : répondre, répliquer avec esprit

        répartir : faire des parts

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :