• Repaire / Repère

    Repère

    « Londres, repère de banquiers millionnaires. »

    (paru sur nouvelobs.com, le 16 juillet 2013) 
     

    FlècheCe que j'en pense

     
    Si l'on conçoit que Big Ben puisse servir de repère outre-Manche à l'instar de la tour Eiffel dans Paris, notre journaliste fait assurément fausse route en s'égarant dans les méandres londoniens de l'homophonie.

    Certes, la capitale du Royaume-Uni est réputée abriter la plus importante place financière européenne, mais, quand les banquiers auraient à ce point mauvaise presse par ces temps de crise, serait-on fondé à les comparer à une horde de malfaiteurs venus trouver refuge dans la City ?

    À la décharge de notre journaliste, reconnaissons qu'il y a de quoi perdre ses repères orthographiques, quand on sait que ledit repère (« marque, jalon ») est l'altération graphique de repaire (« demeure », à l'origine, puis « refuge, cachette », en parlant d'un animal sauvage ou d'un malfaiteur), déverbal de l'ancien verbe repairer ou repairier, terme de chasse à courre signifiant « être au gîte ».

    L'étymologie commune (le latin repatriare, « rentrer dans sa patrie, revenir chez soi », d'où l'idée de retour à un point fixe) n'étant plus perçue de nos jours, on retiendra que le père de repère fait référence à la figure tutélaire, quand la paire de repaire évoquerait le refuge des... Deux Alpes – on a les repères mnémotechniques que l'on peut !

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Londres, repaire de banquiers millionnaires.

     

    « Éli-oudPartisan(t) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    hjsuo
    Vendredi 17 Juin 2016 à 13:44

    Interesting etymological metaphors. But according to Wedgwood's Dictionary of English Etymology, the French word repaire comes from Italian riparare, riparo "den, refuge" < lat. re- and parare "parry off, defend against" (as in apparel, parry, etc.). A refuge is a place protecting you from the weather and attack. If this is true, the metaphors become in part void.

      • Vendredi 17 Juin 2016 à 19:17

        Tel n'est pas l'avis du Dictionnaire historique de la langue française, de Littré, de Larousse et de Robert. Mais l'étymologie, on le sait, n'a rien d'une science exacte...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :