• Reine du Portugal

    Reine du Portugal

    « Un destin que Stéphane Bern, bousculant la chronologie, a choisi de retracer à travers les lieux où vécut la dernière reine du Portugal » (à propos de Marie-Amélie d'Orléans, photo ci-contre).

    (Christine Rousseau, sur lemonde.fr, le 27 août 2013) 
     (photo Wikipédia)
     

    FlècheCe que j'en pense

     
    Portugal étant un nom masculin, en français, la logique voudrait en effet que l'on parlât de la reine du Portugal comme on parle du roi du Maroc ou de l'empereur du Japon. 

    Partant, pourquoi diable Stéphane Bern, dans sa récente émission consacrée à Amélie d'Orléans, s'est-il obstiné à la proclamer reine de Portugal ? Parce que, selon Grevisse, après un titre de souveraineté (roi, empereur, duc, comte, baron, sultan, etc.), « on omet l'article devant les noms de pays européens, même quand ils sont masculins : Le roi de Portugal. Le roi de Danemark », à l'instar du roi de France ou du roi d'Espagne.

    Force est de constater que, si Larousse et Robert présentent effectivement Alphonse Ier comme « roi de Portugal », l'Académie semble plus hésitante – pour ne pas dire inconséquente – sur le sujet : « Titre donné aux enfants puînés des rois d'Espagne, du Portugal », lit-on à l'entrée « infant » de la neuvième édition de son Dictionnaire ; « Sa Majesté Très Fidèle, le roi de Portugal », à l'entrée « majesté ». Faut-il comprendre que l'influence des noms de pays situés hors d'Europe se fait sentir jusque dans les rangs des Immortels ? Convenons qu'une même règle valable quels que soient le royaume, l'empire, le duché ou le comté envisagés de par le monde aurait pour elle le mérite de la simplicité.

    Toujours est-il que Stéphane Bern – dont on sait que les portugaises ont toujours su rester à l'écoute des têtes couronnées européennes – respecte là un ancien usage de notre langue, comme il le fit autrefois en intitulant son livre : Moi, Amélie, dernière reine de Portugal.


    Remarque 1 : À l'inverse, il est amusant de constater que, parfois, c'est l'absence d'article défini qui tient la corde dans les médias quand on serait fondé à le conserver : Le Plaza-Athénée, propriété du sultan de Brunei (Le Monde, juillet 2013). L'usage moderne est pour le moins... inconstant.

    Remarque 2 : À un internaute qui hésitait entre « roi de Danemark » et « roi du Danemark », l'Académie a répondu le 5 janvier 2017 sur son site que « les deux formes sont correctes, mais la forme avec du est plus moderne et plus répandue de nos jours ».

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Les lieux où vécut la dernière reine de Portugal (selon l'usage ancien) ou reine du Portugal (selon... la tendance actuelle).

     

    « JuvénileAu soir »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :