• Pour le meilleur et aussi pour le pire

    « Interrogé sur un éventuel poste ministériel à briguer, afin de pouvoir mettre en pratique ses idées, Philippe Torreton répond "Non". Avant d'ajouter, "ça demande énormément de travail, de compétence, cela étant dit quand je vois le parcours de certains ministres, je serais capable de faire aussi pire..." »
    (paru sur lexpress.fr, le 3 mars 2015) 

     

    Philippe Torreton (photo Wikipédia sous licence GFDL par Georges Biard)

     

    FlècheCe que j'en pense

    L'interprète de Capitaine Conan ferait-il son... barbare avec la langue ? C'est que l'on a du mal à croire que Philippe Torreton ait ainsi oublié que pire, étant lui-même un comparatif − il signifie « plus mauvais » (par opposition à meilleur) −, ne saurait admettre de variation de degré. Dirait-on sans hésiter : je suis capable de faire aussi mieux ? Partant, la langue soignée évitera les tours plus pire, moins pire, aussi pire, qui signifient « plus plus mauvais », « moins plus mauvais », « aussi plus mauvais » et constituent de « graves incorrections » aux yeux de l'Académie comme de la plupart des spécialistes (1).

    Reste encore à s'entendre sur la formulation la plus correcte : je suis capable de faire aussi... mauvais ? Convenons que, en l'occurrence, c'est plutôt l'adverbe mal qui vient spontanément à l'esprit ! Cherchez l'erreur... L'Académie, une fois de plus, vole à notre secours : dans l'expression faire pire, apprend-on en consultant la dernière édition de son Dictionnaire, pire est en fait mis pour quelque chose de pire. D'où, avec un adverbe de renforcement, faire quelque chose de plus mauvais, de moins mauvais, d'aussi mauvais.

    J'entends déjà les aboiements de la meute : le niveau de langue serait-il devenu aussi mauvais chez les comédiens que chez les politiques ?


    (1) Le TLFi précise toutefois que ces locutions fautives peuvent apparaître dans la langue populaire ou parlée, notamment au Québec, ou si l'on recherche un effet de style particulier. Ainsi Malraux, dans L'Espoir, fait-il dire à l'un de ses personnages : « Même un fascisme très pire, c'est moins pire que d'être mort ! »


    Voir également le billet Pire / Pis

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Quand je vois le parcours de certains ministres, je serais capable de faire aussi mal...

     

    « Les singes font la grimacePrise de bec »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :