• Plein de

    Plein de
    « Benoît XVI est devenu jeudi soir le premier pape depuis 700 ans à abdiquer de plein gré et redevenir "simple pèlerin", après des adieux plein d'émotion à ses proches et à une foule de fidèles souvent en larmes » (à propos de la démission du pape).

    (dépêche AFP, sur liberation.fr, le 28 février 2013)

     

    (photo Wikipédia sous licence GFDL par Flickr)

     
    FlècheCe que j'en pense


    Disons-le d'emblée : le ciboire est plein !

    Est-il si compliqué de distinguer les différents emplois (non substantivés) de plein : comme adjectif (où l'accord est de rigueur) et, dans la langue familière, comme préposition ou adverbe (où il devient invariable, notamment quand il précède le nom désignant ce qui est plein) ?

    Comparez :

    • Ses poches sont pleines de miettes (emploi adjectif).
    • Il a des miettes plein les poches (emploi prépositionnel au sens de « dans »).
    • Il a reçu plein de cadeaux (emploi adverbial au sens de « beaucoup »).
    • Il est gentil tout plein (emploi adverbial au sens de « très »).


    Il suffisait pourtant à notre journaliste de recourir à un substantif féminin pour s'éviter cette mise à l'index et faire le plein d'orthodoxie syntaxique : Le pape a abdiqué après une journée pleine d'émotion.

    Allez, soyons conciliants : si cette négligence témoigne d'un certain manque de sérieux (papal), rien ne sert pour autant de sonner la curée...


    Voir également le billet Plain / Plein.

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    Après des adieux pleins d'émotion.

     

    « Féru en la matièrePasser outre »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :