• Pic et pic et C le programme

    « D’habitude très conviviale sur le plateau, l’ambiance s’est dégradée après que Laurent Baffie, invité du programme, ait lancé un violent pique à destination du chroniqueur Jérémy Michalak, le traitant même de "petit con" » (à propos de l’émission C à vous).

    (Arthur Guyard, sur gala.fr, le 15 décembre 2013)

     
     
     

    FlècheCe que j'en pense


    Deux coquilles en une phrase : les mauvaises langues siffleront que c'est tous les jours Noël sur Gala. Il est vrai que notre journaliste n'y va pas de main morte.

    Se jeter une carte à la figure, quel camouflet ! Car que peut donc désigner ce pique-là, à la violence toute masculine, si ce n'est la couleur du jeu de cartes ? Il en eût été autrement si l'on avait en toute logique opté pour le féminin : une pique (déverbal de piquer), entendez une parole vive et caustique, susceptible de froisser l'interlocuteur (envoyer, lancer une pique à quelqu'un). Il est vrai, feront remarquer les esprits piquants (mais non grossiers), que les deux homophones sont susceptibles de vous laisser sur le carreau...

    Quant à ce vilain subjonctif, est-il encore besoin de rappeler que la locution après que ne saurait s'en accommoder, tant elle introduit un fait accompli, passé, donc attesté ? C à vous de me le dire.


    Voir également le billet Après que.


    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    L’ambiance s’est dégradée après que Laurent Baffie a eu lancé une violente pique à Jérémy Michalak.

     

    « Kala-mitéSanté ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Chambaron
    Mercredi 8 Mars à 22:36

    Je suis saisi d'un doute aussi affreux que rare à la lecture de votre  proposition finale : «[…] après que Laurent Baffie a eu lancé une violente pique […] ».

    L'usage de l'indicatif est indéniable, mais quel est ce temps composé du verbe lancer ? J'aurais écrit, avec un passé antérieur : «[…] après que Laurent Baffie eut lancé une violente pique […] ».

    Me trompé-je ou me plantè-je ?

     

      • Mercredi 8 Mars à 22:59

        Il s'agit du passé surcomposé (voir ce billet).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :