• Passer outre

    Passer outre« L’UMP tient pour acquis que cela est possible, passant outre le débat qui divise les constitutionnalistes sur une telle éventualité » (à propos d'un référendum sur le mariage pour tous).

    (Cédric Mathiot, sur liberation.fr, le 22 janvier 2013)

     
    FlècheCe que j'en pense


    Rien ne vous choque outre mesure (sur la forme, j'entends, mon propos n'étant évidemment pas de juger d'un fond par trop réchauffé) ?

    Et pourtant, les spécialistes (de Girodet à Rey) sont unanimes : l'expression passer outre, qui signifie au propre « aller plus loin, continuer son chemin », se construit dans son emploi figuré soit absolument, soit avec la préposition à au sens courant de « ne pas tenir compte de, enfreindre » : Ils ont passé outre à cette interdiction, à nos objections. Malgré l'opposition de ses amis, il passa outre.

    Bien sûr, rétorqueront certains esprits gonflés comme des outres, Hanse note que, outre Simone de Beauvoir, quelques écrivains ne se sont pas privés de... contrevenir audit usage, mais c'est pour mieux dénoncer ce relâchement.

    De là à se voir proposer un référendum sur le sujet...

     

    Flèche

    Ce qu'il conviendrait de dire


    L’UMP tient pour acquis que cela est possible, passant outre au débat qui divise les constitutionalistes (l'Académie recommande la graphie avec un seul n).

     

    « Plein deDes nouveau(x)-nés »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :